Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Arrestations arbitraires des proches parents des membres du (...)

Arrestations arbitraires des proches parents des membres du FRUD

D 15 octobre 2015     H 05:18     A ORDHD     C 0 messages


Depuis un an des répressions ciblent des civils innocents, ceux qui ne collaborent pas avec le régime dans le nord et le sud ouest du pays sont considérés comme des complices de la rebellion du FRUD.

Plusieurs personnes ont été arrêtées depuis le 3 Octobre, accusés d’avoir des proches parents parmi les membres ou dirgeants du FRUD
Le 3 octobre, Badoul Yussuf et Yussuf Houmad , ont été arrêtés à Assal , le premier parce qu’il a un frère combattant au FRUD et le second est beau frère d’un autre combattant.

Le 8 Octobre, Aboubaker Mohamed Daoud et sa sœur Madina Mohamed avec ses enfants ont été arrêtés à Tadjourah, tous deux sont des proches parents d’un dirigeant du FRUD (Abdo Omar Daoud dit Assa Baxa), quelques heures après Ali Gaditto, ami d’Aboubaker a été arrêté à son tour. Le 9 octobre Aboubaker Daoud et Ali Gaditto ont été transférés à la brigade de Djibouti, Madina est restée à la brigade de Tadjourah.

A Garab-Garabtino (35 Km d’Obock), plusieurs personnes ont été arrêtées, dont certaines ont été torturées par les militaires le 10 octobre.
Le 11 octobre , Mohamed Abdallah, dont la sœur a péri dans la bousculade de la mecque, proche parent du dirigeant du FRUD (Mohamed Kadami) et Fatouma Chehem Ali, mère de 10 enfants, dont le 1er mari Kamil Houmed Souleh a été assassiné en 1994 par les militaires djiboutiens à Randa en 1994, et soeur d’Ali Chehem (un des dirigeants du FRUD), ont été arrêtés à Djibouti par les gendarmes.

Ces vagues d’arrestations dénotent une certaine nervosité du pouvoir djiboutien face à l’inefficacité de son armée contre le FRUD et n’en restent pas moins une vision primitive de la responsabilité.

L’ORDHD

dénonce ces arrestations arbitraires et demande la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées.

fait à Montreuil, le 11 Octobre 2015

Pour L’ORDHD : A. COLOMBA

Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti
ORDHD
ordhd@hotmail.com
17, rue Hoche 93100 Montreuil

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  « Les borborygmes des patois africains »

2.  LES FEMMES D’AFRIQUE CENTRALE ET L’INSECURITE HUMAINE

3.  Sud Soudan : Dégradation consternante de la liberté de la presse au Sud, problèmes récurrents au Nord

4.  Les propriétaires terriens privés soulèvent l’indignation au Sénégal

5.  Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine(FRAPP)


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Gabon : Lettre Ouverte aux illustres invités au New York Forum Africa

3.  La politique africaine française sous influence militaire ?

4.  SÉNÉGAL :La Démocratie et l’Etat de droit menacés avec le Président Macky Sall

5.  Sénégal : Les inondations révèlent les éléphants blancs de MACKY/APR/BBY