Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Djibouti : HALTE A LA ZIZANIE !

Djibouti : HALTE A LA ZIZANIE !

D 4 mars 2011     H 05:10     A     C 0 messages


Un groupe d’officiers de l’AND s’expriment contre la terreur et les violences commises contre les populations et nous transmet un message que nous publions.

"Les forces de sécurité Djiboutiennes ont procedé le mercredi 23 février à l’aube à l’expulsion en catimini de plusieurs centaines d’Éthiopiens d’origine Oromo dont l’écrasante majorité cherche à gagner le pain quotidien dans des conditions de vie rendues difficiles même pour les Djiboutiens qui n’ont plus de classe moyenne !

La sécurité de la frontière sur les deux versants du Mont Moussa Ali a été confiée aux forces Éthiopiennes puisque l’écrasante majorité des forces armées Djiboutiennes stationnées dans le Nord du pays ont récemment été transférées vers la capitale pour réprimer la pacifique contestation populaire à Djibouti-ville.

Ces revendications durent maintenant depuis le mois de Juin 2010 et gagnent chaque jour en intensité ; elles se propagent dans les régions de l’intérieur avec tous les risques incalculables qu’engendre cette politique de la terre brûlée pour la région de la sous-région .....

Cette nouvelle alliance militaire avec l’Éthiopie vise surtout, dans un climat de tension régionale, à diaboliser le voisin Érythréen en l’accusant de déstabilisation régionale pour détourner l’attention des communautés nationale et internationale de la Réalité Djiboutienne.

Les Djiboutiens désormais mûrs, ne sont plus dupes.

E n tant qu’officier supérieur dans l’une des armes djiboutiennes je suis contraint de m’exprimer de façon anonyme. J’interviens au nom d’un groupe de militaires qui ne saurait rester passif face à la barbarie d’un petit clan qui se prépare à réprimer le Peule et à enflammer toute la sous-région pour tenter de préserver ses intérêts particuliers.

Nous

- Exigeons la libération immédiate de tous les détenus politiques à Nagad, Gabode et autres centres de détention dans des conditions illégales et inhumaines dans le seul but de terroriser une population pacifique mais déterminée à se délivrer du joug d’un dictateur(trice ?) devenu fou ;

- Invitons la communauté internationale à faire preuve dans l’analyse de la véritable situation à Djibouti de discernement dans la préservation de ses intérêts dans la sous-région directement menacés par un homme et son petit clan d’insatiables prédateurs en col blanc et de haut gradés en uniformes

- Appelons ouvertement les Forces armées à fraterniser avec la contestation citoyenne pacifique !"

Au nom des officiers libres
Le matricule 18:5 : 8 ...

Source : www.ardhd.org

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Burkina Faso : L’échec de l’intervention de l’armée française au Sahel et l’héritage de Compaoré

2.  Créons un, deux, trois... voire plusieurs Burkina-Faso en Afrique !

3.  SAHARA OCCIDENTAL : L’ONU pour l’autodétermination mais une fois de plus contre un mécanisme international pour la surveillance des droits de l’homme

4.  La force de maintien de la paix de l’ONU au Sahara occidental doit assurer le suivi de la situation des droits humains

5.  Reports say police played key role in Tanzanian journalist’s death


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Après le verdict en appel de l’affaire des Biens mal acquis de Teodorin Obiang, la répression se poursuit en Guinée équatoriale