Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Bénin, Burkina Faso et Mali : Le travail des enfants et la traite des (...)

Bénin, Burkina Faso et Mali : Le travail des enfants et la traite des personnes perdurent

D 18 octobre 2010     H 04:14     A     C 0 messages


Bruxelles, le 5 octobre 2010 (CSI En Ligne) : La CSI a publié un rapport sur les normes fondamentales du travail au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. La sortie de ce rapport coïncide avec l’examen de la politique commerciale des trois pays à l’OMC. Le rapport relève une piètre application des normes du travail internationales, notamment celles afférentes au travail des enfants et à l’égalité entre l’homme et la femme.

Bien que le Bénin, le Burkina Faso et le Mali aient, tous trois, ratifié les huit Conventions fondamentales du travail de l’OIT, leurs législations nationales ne sont pas entièrement conformes aux Conventions et ne sont pas appliquées de manière effective. Les trois pays donnent une définition trop générale des « services essentiels », et ce, afin de pouvoir restreindre les activités syndicales de base, cependant que le droit de grève est frappé de restrictions dans la pratique.

Le taux d’alphabétisation des femmes se situe à environ la moitié de celui des hommes. Les femmes font l’objet d’une discrimination liée à l’accès à l’emploi et aux salaires, cependant que la législation ne protège pas adéquatement les personnes handicapées et les personnes atteintes du VIH/sida, dont l’accès à l’emploi et aux services sociaux est limité.

Les lois du Burkina Faso et du Mali ne sont pas en conformité avec les deux Conventions de l’OIT sur le travail des enfants. L’inspection du travail dans ces deux pays ne dispose pas des ressources nécessaires et n’est pas en mesure de prévenir le travail des enfants. Par conséquent, le travail des enfants, en particulier sous ses pires formes, représente un sérieux problème.

Bien que le recours aux travaux forcés soit prohibé dans les trois pays, celui-ci survient dans la pratique et touche plus particulièrement les enfants. Les rapports font état de la perdurance de certaines formes traditionnelles d’esclavage au Mali, où des familles appartenant à des communautés indigènes sont vendues en esclavage dans le cadre d’un système qui attribue ce statut dès la naissance. D’autre part, la lutte contre la traite des personnes bat de l’aile, notamment au Bénin et au Mali.

Pour lire le texte complet du rapport : http://www.ituc-csi.org/rapport-pour-l-examen-des.html?lang=fr

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  DÉCLARATION DU MSV-BURKINA SUR LA RÉSISTANCE DU PEUPLE BURKINABE FACE AU PUTSCH DU RSP

2.  RDC : Les veuves Chebeya et Bazana demandent un commissionnement de magistrats militaires de haut rang pour juger le général Numbi

3.  Bénin : COMMUNIQUE DE PRESSE de la CSTB

4.  Les gouvernements africains continuent de sous-financer la santé

5.  Equatorial Guinea : Football and fun to forget media freedom violations ?


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement