Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Mauritanie » Concernant la tentative de l’armé Mauritanienne de libérer l’otage (...)

Concernant la tentative de l’armé Mauritanienne de libérer l’otage français

Déclaration de l’Alliance Populaire Progressiste (Mauritanie)

D 1er août 2010     H 19:11     A     C 0 messages


Après avoir renversé par un coup d’état militaire le 6 août 2008, le régime démocratiquement élu du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallah, mis en coupe réglée les institutions démocratiques du pays aidé en sous main par certains pays occidentaux, le pouvoir du général Mohamed Ould Abdel Aziz dévoile chaque jour davantage son vrai visage et la nature de sa mission assignée ; les pays et les milieux qui l’ont soutenu et encouragé prétendant qu’il était le seul capable de combattre le terrorisme et l’immigration clandestine en Mauritanie, interviennent ouvertement dans les affaires intérieures de notre pays.

Le fait le plus notoire est l’implantation de bases militaires étrangères sans accord préalable ni même l’information de notre parlement ; type de relation que notre peuple a rejeté depuis longtemps dans ses rapport avec la France pour assumer la plénitude de son indépendance et de sa souveraineté nationale.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz vient de lancer à corps perdu, sans beaucoup de réflexion ni concertation préalable, des éléments de nos forces armées à l’intérieur du territoire malien encadrés par des officiers français pour sauver l’ingénieur français Michel Germeau enlevé à la frontière du Niger et du Mali et menacé de mort.

Tout en dénonçant les actes criminels des terroristes de l’AQMI et compatissant comme nous l’avons toujours affirmé, avec le sort des victimes françaises et espagnoles, les événements auxquels nous venons d’assister ne sauraient justifier, des incursions pour la troisième fois en territoire malien et exposer notre pays aux risques de conflit majeur avec la République du Mali et nos populations civiles à des représailles terroristes.

Alliance Populaire Progressiste :

 dénonce avec force la politique aveugle, les initiatives inconsidérées et unilatérales du régime alors que des mesures et démarches communes ont été initiées avec les états frères voisins de l’Algérie et du Mali contre le terrorisme et le banditisme transfrontaliers,

 dénonce l’abandon de la souveraineté nationale dans cette opération, son mépris de toute concertation et d’entente avec les pays partenaires et voisins, le Mali et l’Algérie,

 exige le maintien de nos forces armées nationales et de sécurité dans leur mission sacrée de défense de l’intégrité territoriale de la sécurité des populations,

 exige leur dotation en moyens matériels et techniques pour l’accomplissement de leur noble mission,

 appelle l’ensemble des populations de notre pays à plus de vigilance dans les circonstances actuelles,

 lance un appelle à l’ensemble des forces patriotiques politiques et la société civile à serrer leurs rangs face à ce régime dans la poursuite de leur lutte commune pour l’instauration d’un véritable régime démocratique.

Nouakchott, le 24 juillet 2010

Le Bureau Exécutif