Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » Dakar : une université réunit les militants africains « pour changer » le (...)

Dakar : une université réunit les militants africains « pour changer » le continent

D 5 août 2018     H 05:33     A     C 0 messages


À Dakar, se sont clôturés les travaux de la première édition de l’Université populaire de l’engagement citoyen (UPEC) ce vendredi 27 juillet. Initié par le mouvement sénégalais « Y en a marre », ces rencontres ont rassemblé une trentaine d’associations militantes africaines, des membres de la Lucha congolaise aux activistes du Balai Citoyen burkinabè. Ensemble, leurs membres ont débattu pendant cinq jours sur le thème « citoyenneté et droit de décider ».

Une plateforme qui rassemble les engagements communs à l’UPEC a été adoptée. Elle dénonce notamment les manquements démocratiques qui sévissent à l’échelle du continent.

« Engageons-nous pour changer notre Africa » : ce sont les paroles de l’hymne qui clôture la 1ère édition de l’Université populaire de l’engagement citoyen (UPEC). Pour la militante et chanteuse burundaise Khadja Nin, interdite de rentrer dans son pays, c’est un moment de communion. « Écoutez-les chanter. Nous sommes tellement heureux de nous être retrouvés, parce que tout le monde connaît l’existence de l’autre ».

Ces mouvements de lutte ont pour la plupart à peine dix ans d’existence et leur engagement sur le terrain est souvent dangereux. Alors, explique Fadel Barro du mouvement sénégalais « Y en a marre », il faut veiller et se protéger les uns les autres. « Il y a un réseau panafricain qui s’est aujourd’hui consolidé, qui engage une procédure de solidarité panafricaine d’assistance et d’autoassistance aux jeunes qui sont en difficulté à cause de leur engagement ».

Dans le public, Marie-Thérèse Diedhiou, ancienne femme politique, est venue tous les jours écouter les débats. « Ça m’a donné de l’espoir que les choses vont changer en Afrique, que tous ces dirigeants-là vont être dégagés ».

Ces rencontres de Dakar restent une première : jamais autant d’activistes du continent ne s’étaient retrouvés ensemble pour débattre, et ce sans aucune censure, de leur avenir.

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20180728-senegal-dakar-universite-populaire-engagement-citoyen-upec-opposants-afrique

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Drames humanitaires à Djibouti : POURQUOI LE SILENCE ?

2.  SENEGAL : Le naufrage du JOOLA, dix ans après, la lutte pour la justice continue !

3.  Situation sociopolitique au Mali : le parti SADI dresse le bilan de l’année

4.  Conférence de presse des deux auteurs le mercredi 4 avril à 11h, à la librairie Lady Long Solo, 38 rue Keller, Paris XIe, métro Bastille

5.  RDC : débat sur le parrainage des militants de la société civile


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Génocide rwandais : les Éditions françaises Larousse visées par une polémique Le dictionnaire Larousse.