Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sierra leone » Problems never end » DÉCLARATION FSM : 1er Mai 2015 : avec Determination – avec Internationalisme (...)

DÉCLARATION FSM : 1er Mai 2015 : avec Determination – avec Internationalisme – avec Les Luttes

Fédération Syndicale Mondiale

D 1er mai 2015     H 10:45     A     C 0 messages


17 avr 20151ER MAI 2015
A l’occasion de la Journée internationale des travailleurs – 1 mai 2015, la Fédération syndicale mondiale (FSM) envoie de chaleureuses et militantes salutations à la classe ouvrière internationale et les 90 millions de travailleurs organisés dans les organisations membres de la FSM dans 126 pays du monde.

La Journée internationale des travailleurs est une journée de mémoire et honneur aux travailleurs qui ont sacrifié leur vie pour les droits de la classe ouvrière, pour l’abolition de l’exploitation de l’homme par l’homme. Les luttes de la classe ouvrière internationale, du sacrifice des travailleurs à Chicago en 1886 jusqu’à nos jours, ont prouvé que la classe ouvrière n’est pas seulement le créateur de la richesse sociale, mais aussi l’avant-garde, capable de diriger et rassembler à ses côtés les autres couches populaires opprimées, dans la lutte pour le renversement du capitalisme.

Les problèmes aigus et majeurs qui rendent la vie de la classe ouvrière difficile continuent d’exister. Les gouvernements capitalistes relaient les ordres du Capital et des sociétés transnationales d’intensifier et d’étendre les politiques anti-ouvrières : baisses de salaire et de retraite, relations de travail flexibles, privatisations, destruction des régimes de sécurité sociale, élimination des libertés et droits syndicaux et terrorisme d’Etat. Le chômage persiste et ouvre les plaies de la classe ouvrière et poursuit les attaques aux droits des travailleurs. C’est la recette du capitalisme mondial pour la « sortie » de la crise capitaliste et l’augmentation des bénéfices des monopoles.

Au niveau international, l’attaque par les employeurs et les gouvernements capitalistes du droit de grève se poursuit dans tous les pays mais aussi au sein de l’Organisation internationale du Travail. L’OIT pousse la question devant les tribunaux internationaux, contrôlés par la bourgeoisie internationale et l’impérialisme. Cela ne peut pas être accepté. Le droit de grève n’a pas été donné aux travailleurs, mais il a été gagné par des luttes et il ne peut être défendu qu’à travers les luttes de la classe ouvrière.

Les politiques des groupes monopolistes internationaux et la concurrence entre les forces impérialistes ont été intensifiées avec des résultats désastreux pour les peuples du monde. L’intervention impérialiste et la renaissance du nazisme est à blâmer pour le carnage en Ukraine avec des milliers de nos collègues parmi les victimes. En Syrie, l’intervention impérialiste continue. Au Venezuela, le gouvernement des Etats-Unis et les multinationales impérialistes promeuvent des plans d’intervention, de déstabilisation et de coup d’Etat contre le gouvernement démocratiquement élu. Les attaques contre l’irréductible peuple cubain continuent avec l’embargo toujours en vigueur.

La position de la FSM reste stable et cohérente. Les travailleurs et les peuples du monde doivent être les maîtres dans leurs propres pays et libre de décider pour le présent et l’avenir de leurs pays sans interventions impérialistes.

Devant cette situation, la Fédération syndicale mondiale appelle les travailleurs, le mouvement international des syndicats de classe pour organiser des grèves de masse, des manifestations, des rassemblements pour le 1er mai dans tous les pays du monde, des célébrations qui honoreront les 129 ans depuis la révolte des travailleurs à Chicago et projetteront leur internationalisme et exigence pour des droits contemporains pour la classe ouvrière dans chaque pays, de meilleurs salaires, du travail et des libertés et droits syndicaux, la sécurité sociale, des politiques pour faire face au chômage.

Travailleuses et travailleurs, jeunes, chômeurs, travailleurs migrants,

La Journée du 1e mai 2015 doit être un pas en avant international pour le mouvement ouvrier et syndical dans chaque pays, région et secteur. Nous vous demandons d’unir vos voix avec le mouvement des positions de classe dans chaque pays, d’unir vos voix avec la voix de la FSM. Avec le militantisme et l’internationalisme, nous pouvons renforcer notre lutte pour de meilleures relations de travail, de meilleures conditions de vie, pour une société sans exploitation, pour une société où les besoins de la classe ouvrière et les gens viendront en premier.

Chers frères, travailleurs, chômeurs, retraités,

Cette année, en 2015, nous célébrons le 70e anniversaire de la fondation de la FSM. Depuis sa création, la FSM est devenue et continue d’être la maison, la famille, le défenseur de chaque famille de travailleur.

Cette maison commune que nous partageons, cette famille, nous allons l’honorer en la rendant plus forte partout. Rendons la FSM plus forte, plus militante, plus orientée vers la classe, plus internationaliste, plus active, plus efficace dans tous les coins de la planète. En renforçant les organisations syndicales dans tous les secteurs, dans toutes les régions, en organisant de nouveaux membres dans les syndicats, en construisant de nouveaux cadres syndicaux et plus de dirigeants, nous allons aller de l’avant.

AVEC DETERMINATION – AVEC INTERNATIONALISME – AVEC LES LUTTES

LE SECRÉTARIAT

1er Mai 20151er Mai 2015
File name : 1er Mai 2015.pdf


Voir en ligne : FSM

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Drames humanitaires à Djibouti : POURQUOI LE SILENCE ?

2.  SENEGAL : Le naufrage du JOOLA, dix ans après, la lutte pour la justice continue !

3.  Situation sociopolitique au Mali : le parti SADI dresse le bilan de l’année

4.  Conférence de presse des deux auteurs le mercredi 4 avril à 11h, à la librairie Lady Long Solo, 38 rue Keller, Paris XIe, métro Bastille

5.  RDC : débat sur le parrainage des militants de la société civile


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Génocide rwandais : les Éditions françaises Larousse visées par une polémique Le dictionnaire Larousse.