Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Togo » La démission du gouvernement HOUNGBO n’entame en rien la détermination des (...)

La démission du gouvernement HOUNGBO n’entame en rien la détermination des populations togolaises

D 13 juillet 2012     H 13:11     A ANC (Togo)     C 0 messages


Le mercredi 11 juillet 2012, dans son journal de 20h00, la TVT a fait état de la démission du Premier Ministre Gilbert Fossoun HOUNGBO et de son gouvernement, remise le jour même au Chef de l’Etat qui l’a acceptée.

En prenant note de cette démission, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) constate, qu’au lieu de préoccuper des réelles attentes des populations togolaises en favorisant le règlement juste et durable de la crise qui mine notre pays depuis des décennies, le régime RPT poursuit sa fuite en avant et tente une fois encore, de distraire l’opinion nationale et internationale par la ‘’démission’’ d’un premier ministre.

L’ANC dénonce les turpitudes et la mal gouvernance au sommet de l’Etat togolais, et fustige la prise en otage du pays par le clan Gnassingbé et ses affidés, qui s’accaparent de la réalité du pouvoir pour servir, par la violence, la terreur et le crime, des intérêts véreux et claniques.

En tout état de cause, les revendications légitimes des populations togolaises, pleinement et fermement soutenues par l’ANC, le FRAC et le CST, demeurent plus que jamais d’actualité, et ne sauraient échapper aux exigences d’un dialogue politique franc, sérieux et responsable.

L’ANC appelle instamment le régime RPT à prendre conscience qu’il a l’obligation de créer les conditions d’un tel dialogue et d’organiser, de concert avec le CST, la conduite des étapes nécessaires, notamment :

1) la satisfaction des exigences exprimées par le CST dans sa lettre en date du 28 juin 2012, en réponse à l’invitation du gouvernement pour un dialogue ;

2) le règlement des questions liées aux recommandations des rapports de la CNDH et de la CVJR ainsi que celles des 9 députés révoqués de leur mandat parlementaire ;

3) l’ouverture des discussions proprement dites sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles ainsi que sur l’amélioration du cadre électoral ;

4) la mise en œuvre complète des conclusions issues du dialogue ;

5) la préparation et l’organisation consensuelles des élections à venir.

L’ANC appelle les populations togolaises à une vigilance accrue afin de ne pas se laisser distraire par les manœuvres politiciennes d’un régime aux abois. Elle les invite à rester déterminées et à se mobiliser massivement autour de l’ANC, du FRAC et du CST, en vue de mettre fin à l’arbitraire, à l’imposture et à la forfaiture dans notre pays le Togo.

Fait à Lomé, le 12 juillet 2012

Le Président National de l’ANC

Signé

Jean-Pierre FABRE

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Burkina Faso : L’échec de l’intervention de l’armée française au Sahel et l’héritage de Compaoré

2.  Créons un, deux, trois... voire plusieurs Burkina-Faso en Afrique !

3.  SAHARA OCCIDENTAL : L’ONU pour l’autodétermination mais une fois de plus contre un mécanisme international pour la surveillance des droits de l’homme

4.  La force de maintien de la paix de l’ONU au Sahara occidental doit assurer le suivi de la situation des droits humains

5.  Reports say police played key role in Tanzanian journalist’s death


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Après le verdict en appel de l’affaire des Biens mal acquis de Teodorin Obiang, la répression se poursuit en Guinée équatoriale