Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Algérie » Algérie : Des protestataires assiègent la wilaya de Béjaïa

Algérie : Des protestataires assiègent la wilaya de Béjaïa

D 23 novembre 2014     H 12:55     A     C 0 messages


Après une accalmie de quelques jours, la wilaya de Béjaïa a renoué, hier, avec les mouvements de protestation. Des centaines d’habitants de quatre communes relevant de la daïra de Chemini, sise sur les hauteurs de la Soummam, ont organisé, hier matin, une marche pacifique, suivie d’un sit-in devant le siège de la wilaya pour « dénoncer leur exclusion de la deuxième tranche du programme de raccordement au gaz de ville et exiger un raccordement dans l’immédiat ».

Les manifestants scandaient, tout au long de leur marche qui s’est ébranlée de la maison de la culture Taos- Amrouche vers le siège de la wilaya, entre autres, des slogans hostiles au wali : « Non au détournement de l’argent du gaz », « non aux mensonges et à l’exclusion », ou encore « Gaz en Italie, inexistant à Chemini ».

Notons qu’une grève générale a été décrétée le même jour par les habitants des quatre municipalités protestataires, à savoir Tibane, Souk Oufella, Akfadou et Chemini. Répondant à ces reproches, le wali Hamou Ahmed Touhami a accusé pour sa part des partis voulant créer la zizanie d’être dernière ce mouvement de protestation.

« Nous avons déjà reçu une délégation de citoyens à laquelle nous avons tout expliqué. Ces régions sont retenues dans le cadre de la troisième tranche. Nous ne pouvons pas réaliser un raccordement dans l’immédiat. Je pense qu’il y a des parties occultes qui essaient de semer le trouble. Pour les accusations de détournement ou autres, que ces gens ramènent des preuves », s’est-il défendu, tout en appelant ces protestataires « à la patience et à la sagesse ».

Par ailleurs, les demandeurs de logements de la commune de Béjaïa se sont rassemblés, eux aussi, devant le siège de la wilaya pour réclamer une distribution immédiate des logements dont la réalisation est achevée.

« Dans toute les wilayas du pays, nous observons des opérations de relogement, alors qu’à Béjaïa les autorités refusent d’afficher les listes des bénéficiaires. Nous demandons tout simplement l’application des instructions du président de la République qui a ordonné la distribution de tous les logements finis avant la fin de l’année », nous a déclaré l’un de ces protestataires. Joint au téléphone, la chargée de communication de la wilaya nous a informés que la doléance des manifestants est prise en charge par le wali.

« Le wali a reçu une délégation de ces demandeurs de logements et il les a rassurés quant à la distribution des logements achevés d’ici la fin de l’année en cours. En premier lieu, le wali a promis de rendre publique une liste de 195 bénéficiaires, en plus de reloger les 77 familles dont les habitations ont été gravement touchées par le séisme de novembre 2012 et classées dans la zone rouge.

Ensuite, l’on procédera à l’affichage de la liste des 220 logements réalisés au niveau de la localité de Sidi Ali Lebhar », a indiqué notre source.

Source : Le Temps d’Algérie

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Centrafrique : un destin volé, Histoire d’une domination française

2.  Atelier d’information et d’échanges sur la fluidification du commerce intra-régional à Gaya (Niger)

3.  Nous sommes tous des tunisiens !

4.  Elections présidentielles sénégalaises : une occasion manquée ?

5.  Senegal : 47 listes de candidats : tel système parasitaire, tels affairisme et carriérisme politiciens


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Les Tchadiens mobilisés : « La France, dégage ! »

3.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA

4.  « Le pouvoir au peuple » : la construction démocratique dans la révolution soudanaise

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe