Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Algérie » Algérie Poste : Appel à une grève à partir du 10 janvier

Algérie Poste : Appel à une grève à partir du 10 janvier

D 8 janvier 2015     H 05:08     A     C 0 messages


Le collectif des travailleurs d’Algérie Poste a décidé d’engager un bras de fer avec sa direction. Une grève illimitée devrait être lancée à partir du 10 janvier prochain, et ce, « jusqu’à la satisfaction des revendications légitimes des travailleurs », lit-on dans le préavis de grève.

Le collectif, qui s’est réuni vendredi à la Maison des syndicats (Bab Ezzouar, Alger), regroupe « des travailleurs d’au moins une quarantaine de wilayas », a confirmé une source syndicale qui a requis l’anonymat. « Sans lien » avec le Syndicat national autonome des postiers (SNAP), qui a mené par le passé plusieurs actions de protestation, le collectif reprend toutes les revendications du syndicat autonome. « La grève de janvier 2013 n’a abouti à rien. Les travailleurs qui ont rejoint leur poste après 15 jours de grève à l’appel du SNAP n’ont rien vu venir, malgré les engagements de l’ex-ministre Benhamadi (mise en place d’un groupe de travail pour appliquer les dispositions de la convention collective d’Algérie Poste, ndlr). A Algérie Poste, il est plus facile de sanctionner que de régler les problèmes des employés. Le SNAP soutient le mot d’ordre de grève et toutes les revendications du collectif », signale une source au SNAP, dont les membres réclament le récépissé que le ministère du Travail refuse de leur délivrer alors que leur dossier d’agrément a été déposé en 2012.

Le collectif réclame, dans la plateforme adressée au directeur général de l’EPIC Algérie Poste, l’ouverture d’une enquête sur le dossier des ressources humaines de l’entreprise depuis 2003 ainsi que sur celui des œuvres sociales, l’annulation de toutes les décisions « abusives » prises à l’encontre des postiers en raison de leur activité syndicale, la régularisation des employés précaires CTA et DAIP, le renforcement des effectifs et la révision des heures de travail (pas de samedi et permanence durant 5 jours). Les postiers réclament également la prime annuelle, l’application de toutes les clauses de la convention collective (particulièrement celles liées aux promotions), la mise en place d’une prime au bénéfice des employés en contact quotidien avec les clients, la revalorisation de la prime de rendement individuelle et collective (PRI-PRC) avec effet rétroactif à partir de janvier 2013. Qu’en est-il de la revendication liée au départ du directeur général, Mohand Laïd Mahloul ? Le collectif n’en dit mot. « Le départ n’est pas dans la plateforme vu que l’arrivée d’un nouveau DG ne règlera rien. C’est l’avis du syndicat », s’est contenté d’assurer la source du SNAP, qui s’est, dernièrement, réjoui du « limogeage » de M. Mahloul, avant que la ministre des PTIC ne démente l’information rapportée par la presse.

Source : El Watan

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Après le numéro de clown du Macron au Burkina Faso, retour aux fondamentaux…

2.  Le CADTM lancera le 24 mars un appel au Parlement européen pour l’organisation d’un audit de la dette tunisienne

3.  Madagascar - Toamasina : Les ouvriers de l’usine de Dynatec en grève

4.  La compensation de la biodiversité de Rio Tinto à Madagascar : un double accaparement de terre au nom de la biodiversité ?

5.  Djibouti : DANGER pour la vie du témoin-clé de l’affaire BORREL


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Aide-ménagères à Bamako : Ton paradis, mon enfer

3.  MADAGASCAR : le premier État de la planète à souffrir de la famine à cause du dérèglement climatique

4.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

5.  Mauritanie : Déclaration à la mémoire des victimes de la funeste journée du 27 novembre 1990