Vous êtes ici : Accueil » Qui sommes nous ? » Afriques en lutte

Afriques en lutte

D 1er juin 2012     H 19:52     A     C 10 messages


Afriques en lutte est un collectif d’individus ouvert à toutes et tous qui se veut un outil de lutte et d’information contre le capitalisme et l’impérialisme en Afrique.

Afriques en lutte est partie prenante de la construction d’un nouvel internationalisme et se range résolument aux côtés de tous les peuples africains et soutient leur lutte y compris contre des gouvernements qui se prétendent, nationalistes, anti-colonialistes, progressistes ou autre mais qui en réalité exploitent, répriment et oppriment leurs peuples.

Afriques en lutte est solidaire de tous les combats anticolonialistes, anti-impérialistes et écologiques et appuie les luttes contre le racisme, la xénophobie et l’ethnicisme.

Afriques en lutte soutient les luttes pour le droit des femmes, contre les discriminations homophobes.

Afriques en lutte se bat notamment :

- Contre les interventions militaires françaises en Afrique, quels que soient les prétextes invoqués.
- Pour le démantèlement de toutes les bases et structures militaires (conseillers, aide technique, etc.).
- Contre le pillage par les multinationales françaises de l’Afrique (Total, Areva, Bouygues, Bolloré, EDF, etc.).
- Contre les paradis fiscaux et les détournements de fonds.
- Contre les accords de Cotonou et les APE.
- Pour l’abolition de la dette et le versement de réparations pour les préjudices subis.
- Contre les lois et les politiques anti-immigré-e-s.
- Pour la liberté de circulation, d’installation, le droit de vote et l’éligibilité des migrants étrangers.
- Contre le révisionnisme et l’apologie du colonialisme
- Pour une enquête sur les responsabilités françaises dans le génocide au Rwanda et l’assassinat de Thomas Sankara.

Afriques en lutte soutient les combats des peuples d’Afrique.

- Pour le respect du droit fondamental des peuples « à disposer d’eux-mêmes ».
- Pour le respect de leurs droits et libertés démocratiques.
- Pour un contrôle populaire des politiques publiques (affectation des aides financières, attribution des contrats d’exploitation des matières premières, etc.)
- Pour une justice internationale forte et indépendante qui fasse rendre des comptes aux dirigeants corrompus et autoritaires, ainsi qu’à leurs complices.
- Pour un développement qui réponde aux besoins économiques, sociaux et culturels des populations.
- Pour le droit à la souveraineté alimentaire
- Pour la défense des ressources naturelles et contre l’accaparement des terres et le pillage halieutique.
- Pour la défense des écosystèmes.

6 Messages

  • Bonjour,
    Je suis Haïtien et prépare actuellement une thèse sur la Révolution haïtienne à l’Université Paris 8 et votre site m’intéresse beaucoup. Cependant, je n’ai pas assez d’info sur ce site et aimerais savoir si vous organisez des colloques sur l’esclavage.
    Au plaisir de vous lire et d’avoir de plus amples informations.


  • Je suis surpris de lire mes articles dans vos publications, heureusement qu’ils sont sigmés mais vous n’avez pas mentionné le site de réference, ce serait très important pour l’avenir


    • Bonjour,

      En réponse à votre message, nous tenons à préciser que à chaque fois nous avons indiqués les source des articles en mentionnant l’adresse active de l’URL.

      Mais certainement le mieux est pour éviter à l’avenir tous repproches, nous nous abstientrons désormais de publiez vos articles.

      Cdlt

      Paul Martial

  • Sans vouloir faire de l’excès de patriotisme ou de nationalisme franco-français , je m’étonne que dans : << Afriques en lutte se bat notamment >> , la France soit le seul pays occidental à être visé dans votre combat médiatique .
    Pourquoi passer sous silence (très suspect) et donc occulter l’implication prédatrice de l’ENSEMBLE des pays occidentaux , des monarchies arabes , et même de l’Empire du Japon ?
    Il n’est surtout pas question ici pour moi de blanchir ou de dédouaner les actions militaro-mafieuses de la France sur le continent africain (actions militaro-mafieuses à des seules fins d’intérêts bassement économiques et aux antipodes du moindre et sincère humanisme ; mais de veiller à ce que cette dernière NE SOIT PAS LA SEULE à prendre les JUSTES revers de coups de bâton bien mérités !
    Pour terminer : j’ai donc réellement de sérieux doutes sur la légitimité et l’impartialité , malgré les apparences , de votre combat pour une Afrique libre et sans chaîne .


  • Bonjour,

    Merci pour votre message.

    Votre critique me semble injuste, nous combattons toutes les impérialismes quelques qu’ils soient. Pour vérifier il suffit dans "recherche de taper "impérialisme" et vous verrez que beaucoup de pays (hélas) sont concernés.

    Après que la France est une place de choix je vous l’accord bien volontiers, mais il faut dire dire que la politique française en Afrique est tout de même assez singulière.

    Paul martial


    • merci pour votre site intéressant
      j’ai suivi ce que vous avez conseillé dans votre post mais j’ai quand même constaté que vous ne parliez que de l’impérialisme français... Il y aurait des choses à dire sur d’autres impérialismes

    • Les internautes qui reprochent à "Afrique en lutte" de dénoncer plus l’impérialisme français que les autres impérialismes sont probablement :
      1) Des citoyens de nationalité française ;
      2) Ils font passer leur nationalité française avant leur anti-impérialime ;
      2) Ce ne sont pas de véritables internationalistes.

      En effet, un internationaliste sincère doit avoir pour attitude : "L’ennemi principal est le capitaliste qu’il y a dans votre propre pays", en l’occurence d’abord votre propre capitalisme français. En effet, ce sont vos gouvernements français (Hollande et Sarkozy) qui interviennent en Afrique (Lybie ; Côte d’Ivoire ; Mali)

      Ces internautes se disent anti-impérialistes ou internationalistes, mais ce ne sont pas des internationalistes de conviction, ni des internationalistes militants.

      Je propose fraternellement à "Afrique en lutte" de laisser s’exprimer leurs remarques et critiques, mais surtout de ne pas en tenir compte car en réalité ils n’ont pas un internationalisme conséquent.

      Maurice CHAYNES, le samedi 16 février 2013.

    • Je pense qu’avant de pouvoir critiquer la France (ou toute autre imperialisme) vous devez d’abord renier votre nationalite Francaise.

      Sinon c’est trop facile de cracher dans la soupe...

  • ... vous êtes des grands comiques assurément... s’affichant comme anti-impérialistes mais faisant directement la pub sur votre site pour la gentille boite à outils de Soros... Human Rights Watch et autres FIDH !!! bien vrai que plus c’est gros plus ça passe...