samedi, 25 novembre 2017
 

Insécurité alimentaire, Menace grave sur 9,6 millions de Malgaches

Dans un communiqué conjoint en date du 8 octobre 2013, la FAO et le PAM avertissent que l’insécurité alimentaire menace gravement 9,6 millions de Malgaches. Pour l’instant, ils sont près de 4 millions répartis dans 20 régions à souffrir de cette insécurité alimentaire, estiment ces deux organismes onusiens qui avancent comme explication de cet accroissement des personnes sous-alimentées, le fléchissement de la production rizicole de 21% pour cette année ; situation qui entraînera un déficit national de riz de 240 000 tonnes pour la campagne de commercialisation 2013/2014. En cause également la hausse des prix durant la période de soudure (d’octobre à mars) avant la récolte. La prochaine saison cyclonique, qui dure de novembre à avril, suscite également des préoccupations.

Quant à la production de maïs de 2013, elle ne saurait satisfaire les besoins intérieurs et le couple FAO/PAM estime à 28 000 tonnes les besoins d’importation pour combler le déficit. La production de riz et de maïs a souffert de conditions météorologiques capricieuses et d’une invasion de criquets.

L’ampleur de la crise alimentaire est dévoilée dans un rapport de la Mission conjointe d’évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire détachée en juin/juillet par le couple FAO/PAM. Il attribue la mauvaise campagne agricole à plusieurs facteurs : des conditions météorologiques irrégulières l’an dernier, des cyclones en début d’année qui ont causé des inondations, suivis d’une période de faible pluviosité. La mission FAO/PAM mentionne également les dégâts provoqués par une invasion acridienne qui a eu le double effet de provoquer des dégâts aux cultures et de dissuader les agriculteurs de semer. Le sud de l’île - déjà en situation d’insécurité alimentaire chronique - a été particulièrement touché. Si les dégâts causés aux cultures par les criquets dans les zones infestées ont été importants, l’impact a été plus limité à l’échelle nationale car les basses températures ont stoppé la migration des acridiens vers les régions plus productives du Nord.

« La nourriture est la principale dépense d’environ un tiers des ménages qui y consacrent jusqu’à 75% de leur budget », indique le rapport FAO/PAM. « es chiffres sont voués à augmenter du fait de la hausse des prix, alors que les salaires n’ont pas été ajustés aux taux d’inflation ».

Les difficultés actuelles de Madagascar traduisent des années de déclin économique, l’aggravation de la pauvreté, les services publics limités et une série de catastrophes naturelles qui ont pesé sur les moyens d’existence et les stratégies d’adaptation des habitants. Environ 28% des ménages ruraux souffrent d’insécurité alimentaire - de grave pour 2,7% de ceux-ci à modérée pour près de 25%.

Le PAM et la FAO unissent leurs efforts sous plusieurs formes, pour venir en aide aux communautés vulnérables

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes