samedi, 25 novembre 2017
 

Madagascar : Fonctionnaires et une grève de plus

Les agents du fisc et les douaniers viennent s’ajouter aux inspecteurs d’Etat pour réclamer leurs droits. Si les fonctionnaires des impôts ont entamé leur grève hier 04 mai 2013, les douaniers ont décidé de donner un préavis de 48 heures à partir de cette date à 8 heures au ministre des Finances et du Budget.

Décidemment, les rangs des fonctionnaires en grève se rallongent ; ont-ils attiré l’attention de l’Etat ? Les agents des impôts et les douaniers réclament le reliquat de leurs droits acquis depuis 2004. Lors d’une assemblée générale, le syndicat des agents du fisc a décidé de suspendre toutes les activités. Des secteurs qui tiennent une place importante dans la gestion du budget de l’Etat et dans les échanges extérieurs.

Rappelons que les Inspecteurs d’Etat ont déclenché leur grève il y a deux semaines. Pour les greffiers, ils viennent de reprendre leur travail le 14 mai 2013 après une négociation avec le ministre de la justice pour le règlement de leur indemnité. Il n’y a pas que les fonctionnaires qui se manifestent ; la semaine dernière, le groupement des entreprises malgaches ou GEM a coupé les liens avec les autorités politiques en précisant qu’il en a assez de la crise qui persiste à cause de l’irresponsabilité de l’Etat. Il versera à partir du 15 juin les taxes à la caisse des dépôts et consignations ou dans un compte bancaire. Comme d’habitude, l’on va attendre la réaction des décideurs car leur gouvernance ne satisfait guère les fonctionnaires. Les conditions et les lois de travail sont de plus en plus critiquées. Si les autorités persistent et mettent trop de temps, l’on s’interroge qui sera le prochain manifestant ?

Randria M. 

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes