samedi, 23 septembre 2017
 

Madagascar : Grandes sociétés minières QMM sous la pression de la « foule »

Selon la radio Don Bosco de ce vendredi 11 janvier, les activités de la société QMM qui extraie l’ilménite à Fort Dauphina sont depuis ce jeudi 10 janvier fortement perturbées par une manifestation de foule. On parle même de suspension de l’exploitation d’ilménite depuis le jeudi 10 janvier afin de prévenir les personnels de QMM des dangers que représente une foule qui a tenu barrage depuis la veille sur la route qui conduit vers le site de Mandena ; cette foule se dit bafouée et demande à ce que la société QMM prenne en compte ses intérêts. QMM de son côté souhaite que le dialogue et les discussions s’effectuent non sous la pression de la rue mais dans un cadre apaisé, structuré et légal ; donc au préalable que ces manifestants lèvent leur barrage.

Les négociations ayant donc échoué, les forces de l’ordre ont dû recourir aux jets de gaz lacrymogène. En réponse, les manifestants ont jeté des pierres, blessant deux gendarmes.

Selon le correspondant de Radio Don Bosco dans l’Anosy, la poursuite de ces manifestations constitue un danger pour toutes les activités économiques liées de près ou de loin à l’exploitation de l’ilménite - donc l’asphyxie du port, mais aussi de la fourniture d’électricité de la ville de Fort-Dauphin. D’autres sources indiquent que depuis deux jours, le service minima est instauré au niveau de l’usine ; les camions qui transportent les minerais au port sont bloqués, et la société menace de couper la distribution d’électricité et d’eau au niveau de la ville de Fort-Dauphin si les autorités ne trouvent pas de solution.

Certains observateurs ont vite fait le lien entre cette manifestation et les critiques acerbes de ces derniers jours contre les grandes sociétés minières, accusées de surexploiter le pays et les collectivités qui ne perçoivent en retour que 1% de ce que les grandes sociétés minières tirent de nos richesses minières, ou qui affirment qu’il faudrait revoir les conventions ou les lois à ce sujet.

Recueilli par Bill

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes