lundi, 21 août 2017
 

Madagascar : Le maire de Tatamalaza contraint de renier sa signature

Le mouvement de défense des terres et des ressources minérales connaît une intensité sans précédent. Après Soamahamanina, Bealanana, Mananjary, c’est maintenant le tour des habitants de la commune de Tatamalaza, district de Fandriana, région Amoron’i Mania de se lever contre les tentatives d’une compagnie minière chinoise de prospecter dans leur région.

Lors d’une réunion avec le maire de la commune rurale de Tatamalaza le 19 décembre dernier, des « tangalamena », des habitants et des natifs « zanak’ampielezana » de la commune ont manifesté et conduit leur maire à avouer, d’après radio Viva, qu’il a apposé sa signature sur le document autorisant la compagnie minière chinoise à faire des recherches aurifères.

Malgré les explications du maire selon lesquelles cette compagnie minière lui a présenté un permis de recherche délivré par les autorités compétentes et qu’il n’y a rien de mal à prospecter, les participants à cette réunion n’ont voulu rien entendre.

Un conseiller municipal a même accusé le maire de complicité avec les responsables de la société chinoise, de faire cavalier seul car le conseil municipal n’a pas été consulté sur le sujet. Finalement le maire a rejoint le camp des manifestants et s’est soumis à la cérémonie rituelle du serment traditionnel (« tsitsika ») avec les notables, les habitants et les « zanak’ampielezana ».

Le maire a donc renié solennellement et selon les traditions de la région, à sa signature. On se demande comment va-t-il se comporter quand les employés, les responsables de la compagnie et les autorités compétentes descendront sur terrain pour faire valoir l’autorisation du maire et le permis de recherche.

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes