mercredi, 18 octobre 2017
 

Madagascar : Sur trois sites différents, dans le calme

Les divers syndicats de travailleurs ont manifesté dans le calme conformément aux directives des autorités de la Préfecture de la capitale ce 1er mai 2016. Les uns conduits par Afo sendikaly se sont réunis au stade d’Alarobia, si le SEKRIMA a préféré se démarquer et tenir son meeting au lycée technique proche, à Alarobia. La Conférence des travailleurs (CTM) pour sa part a choisi le centre ville, au stade annexe à Mahamasina.

Les discours et interventions ont porté sans surprise sur les dénonciations des promesses non tenues par l’Etat : grille indiciaire, dialogue social ou le tripartisme et nouveau contrat social. Le nouvel intitulé du ministère de la Fonction publique qui ignore le volet Travail et Loi sociale n’a pas manqué d’être souligné. Le SEKRIMA a réclamé la conformité des lois sur le travail aux conventions internationales. Citons pêle-mêle, les abus et/ou le non respect des statuts des délégués de personnel voire des contrats de travail perpétrés par la commune urbaine d’Antananarivo (contre Dr. Tsinjo, contre les employés de courte durée), par Air Madagascar. Afo Sendikaly de son côté a revendiqué la reprise par l’Etat de la prise en charge entière des soins et médicaments pour certaines catégories d’employés de l’Etat. Il a dénoncé les comportements des femmes au sein de la Présidence de la République et décide ce 2 mai à 09h, de porter plainte contre la corruption ; il donne rendez-vous aux travailleurs et appelle la population à étoffer les rangs au tribunal à Anosy.

Les syndicats envisagent aussi de remettre mardi 3 mai auprès des Parlementaires leurs doléances mais avant cela, auprès du Bianco. Les bailleurs de fonds conditionnent leurs financements selon quoi il faut que les soupçonnés dans le bois de rose et trafics en tout genre, soient arrêtés et soient jugés. La semaine s’annonce rude et chaude malgré la saison froide qui commence.

Bill

http://www.madagascar-tribune.com/

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes