mercredi, 15 août 2018
 

Swaziland : Actions internationales de solidarité à l’occasion de la fête de l’indépendance nationale

Les syndicats et autres organisations de la société civile aux quatre coins du monde préparent des actions de solidarité à partir du 6 septembre, fête de l’indépendance du Swaziland, pour mettre en exergue la répression continue des droits des travailleurs et la nature autocratique de ce royaume d’Afrique australe. Le roi Mswati exerce un contrôle quasi-absolu sur tous les aspects de la vie nationale, la liberté de presse est inexistante, cependant que les assemblées organisées par les organisations de la société civile sont fréquemment dispersées violemment par la police. Le Swaziland vit sous « état d’urgence » depuis 1973.

« Le peuple swazi vit depuis bien trop longtemps sous le joug de la répression et l’appareil de l’État a fréquemment la main lourde contre les syndicats. Une pression internationale soutenue et déterminée vis-à-vis du régime est requise pour soutenir les militants pour la démocratie et le respect des droits fondamentaux, y compris les normes de l’OIT, que le pays a ratifiées mais n’a jamais appliquées », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

Malgré la condamnation internationale du régime, y compris les critiques de longue date de l’OIT concernant la liberté d’association, rien ne permet de présager que le roi et l’élite puissante qui l’entoure ne soient prêts à relâcher leur poigne de fer sur le pouvoir. Une nouvelle « Loi antiterrorisme » a été utilisée pour bâillonner toute opposition légitime. Les partis politiques opposés aux politiques dictatoriales du roi Mswati ont été interdits et le dirigeant syndical Sipho Jele a trouvé la mort dans des circonstances extrêmement suspectes suite à l’interruption brutale par les forces de l’ordre des festivités du Premier mai cette année. Le 4 mai, Jele a été retrouvé pendu aux chevrons d’une cellule de la police où il était maintenu en garde à vue après avoir été arrêté pour avoir porté un t-shirt pro-démocratie. Ses obsèques ont été brutalement interrompues par environ 500 agents de police lourdement armés qui ont interpellé et détenu plusieurs des proches du défunt.

Les syndicats en Afrique australe et dans de nombreuses autres parties du monde se rallieront à l’appel à l’appui des demandes des militants, pour l’instauration d’un système multipartite authentique, une séparation adéquate des pouvoirs et le plein respect des normes de l’OIT. Les activités se dérouleront les 6, 7 et 8 septembre et auront pour point culminant une marche prévue au Swaziland le 7 septembre.

Source : http://www.ituc-csi.org/

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes