vendredi, 24 novembre 2017
 

Swaziland : Des dizaines de personnes arrêtées lors d’une assemblée pacifique pour la démocratie

Bruxelles, le 6 septembre 2010 (CSI En Ligne) : La CSI a condamné l’arrestation, aujourd’hui, d’au moins 50 militants pour la démocratie par la police du Swaziland et a appelé le Premier ministre Barnabas Sibusiso Dlamini à cesser le harcèlement et la détention de représentants syndicaux et de la société civile opposés au pouvoir absolu du monarque autocratique du pays, le roi Mswati.

Des policiers lourdement armés ont interrompu un meeting pacifique pour la démocratie qui se tenait à l’hôtel George Tum, dans la capitale Manzini. La police a fait irruption dans la salle de réunion et a arrêté au moins 50 des participants, y compris des dirigeants syndicaux swazis et sud-africains. Les personnes arrêtées ont été relâchées après avoir été maintenues en garde à vue au commissariat de police de Manzini.

« Les autorités du Swaziland ont, une fois à nouveau, montré leur mépris absolu pour les normes démocratiques les plus fondamentales, ainsi que leur détermination à maintenir la population du pays sous le contrôle absolu de la monarchie. Les pays de la région et ceux du monde entier doivent faire comprendre au roi Mswati et à l’élite qui dirige le Swaziland telle une dictature féodale qu’ils doivent accepter la volonté du peuple pour une réforme constitutionnelle et une démocratie véritables », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

La CSI interpellera également l’Organisation internationale du travail de l’ONU (OIT) au sujet de cette dernière atteinte aux libertés fondamentales. Le Swaziland a fait l’objet de critiques fréquentes de l’OIT concernant des violations des droits syndicaux.

Parmi les personnes arrêtées aujourd’hui figuraient, notamment, Vincent Ncongwane, secrétaire général du Swaziland Federation of Labour (SFL), le secrétaire général du SATU (Swaziland Amalgamated Trade Union) et des représentants du mouvement syndical sud-africain, y compris George Mahlangu, coordinateur des campagnes du COSATU (Congress of South African Trade Unions), Sikelela Dlamini, secrétaire international adjoint du COSATU, Christine Olivier, président adjoint du NUMSA (National Union of Metalworkers of South Africa) et Steve Faulkner, secrétaire international du SAMWU (South African Municipal Workers’ Union).

Le 7 septembre, des actions de solidarité en soutien à la démocratie swazie seront organisées dans plusieurs pays, suite à un appel à la mobilisation lancé par la CSI, ses affiliées dans la région et diverses organisations de la société civile.

La CSI représente 176 millions de travailleurs dans 301 organisations affiliées dans 151 pays et territoires.

Pour plus d’informations, prière de contacter le Service Presse de la CSI par courriel press@ituc-csi.org ou par téléphone +32 2 224 0210.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes