dimanche, 21 avril 2019
 

Zambie : suspension d’un média critique du pouvoir

Reporters sans frontières (RSF) condamne la suspension de la principale chaîne de télévision privée du pays par l’organe de régulation et demande aux autorités zambiennes de ne pas recourir à la censure contre les médias critiques du pouvoir en période électorale.

Prime TV, l’une des chaînes privées les plus populaires et les plus critiques de Zambie, a été, le 4 mars dernier, suspendue pour un moispar l’Autorité de diffusion indépendante (IBA) pour ne pas avoir respecté les termes de sa licence de diffusion en diffusant des contenus “déséquilibrés”. La décision de l’organe de régulation est intervenue quelques jours seulement après une plainte du Front Patriotique (PF), le parti au pouvoir du Président Edgar Lungu, qui a ouvertement accusé la chaîne de diffuser une information “biaisée” et “relevant d’opinions politiques sous couvert de journalisme”. L’un des responsables médias du PF avait également annoncé que l’organe de régulation avait reçu “instruction” de fermer la chaîne selon des médias locaux. Le parti au pouvoir reproche notamment à Prime TV d’avoir contribué à sa défaite lors des élections législatives partielles remportée par l’opposition en février dans l’ouest de la Zambie.

“En suspendant un média critique suite aux plaintes exprimées par des responsables du parti présidentiel l’organe de régulation apparaît une fois encore comme un instrument aux ordres du pouvoir, estime Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF.

Cette suspension grossière prive de nombreux zambiens d’une chaîne importante et constitue une atteinte au pluralisme médiatique, préalable indispensable à la tenue de scrutins crédibles. Les autorités zambiennes doivent cesser de recourir aux sanctions contre les médias et mettre fin à cette suspension arbitraire sans délai.”

En 2016, RSF avait déjà dénoncé la suspension arbitraire de trois médias privés dans la foulée de l’élection présidentielle. Ils étaient alors accusés par le régulateur d’avoir diffusé des informations présentant un “risque pour la paix nationale et la stabilité”.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes