jeudi, 23 novembre 2017
 

Cameroun : L’Appel de Bruxelles

Motion adoptée suite à la rencontre du 02 juillet 2011 à Bruxelles

Réunis à Bruxelles, ce samedi 02 Juillet 2011 à l’initiative du CODE, des ressortissants camerounais et des amis du Cameroun, venus de plusieurs pays d’Europe (France, Belgique, Allemagne, Luxembourg), se sont penchés sur la situation politique du Cameroun. Etaient présentes parmi les organisations associées à cette initiative du CODE, le Cercle Félix Moumié (CFM), le Conseil National pour la Résistance/Mouvement Umnyobiste (CNR-MUN), le Front pour l’Evolution de la République (FER), l’Union des Populations du Cameroun (UPC). Après une analyse minutieuse de la situation politique et notamment des conditions de la tenue de la prochaine élection présidentielle au Cameroun :

- Considérant que tout le processus électoral est confisqué par le gouvernement RDPC qui persiste à utiliser ELECAM, organe dirigé par des personnalités douteuses et inféodé au parti-Etat RDPC ;
- Considérant que les populations, malgré leur soif de changement maintes fois manifestée, refusent de s’inscrire sur les listes électorales, indiquant par ce geste leur désapprobation de ce système électoral frauduleux qui empêche toute possibilité de changement par les urnes ;
- Considérant que l’autocrate Paul Barthélemy Biya prépare l’annonce de sa candidature en commanditant, avec l’argent du contribuable, des motions de soutien clientélistes, au lieu de répondre favorablement aux appels incessants des personnalités morales et politiques nationales et internationales qui lui demandent de ne plus se porter candidat après un si long règne ;
- Considérant que le bilan des 29 ans de règne de M. Biya est totalement catastrophique et a plongé le pays dans une misère sans précédent, poussant la jeunesse camerounaise vers l’exil ;
- S’insurgeant contre l’instrumentalisation des universités et des organisations d’artistes à des fins politiciennes ; Les participants à la réunion de Bruxelles, déterminés à s’opposer cette fois-ci avec encore plus de force à la énième mascarade électorale en cours de préparation : Appellent tous les Camerounais où qu’ils soient, à engager toute action possible pour obtenir :

1-que M. Paul Barthélemy Biya renonce à se présenter à toute élection à venir au Cameroun ;

2-qu’aucune élection n’ait plus lieu au Cameroun tant qu’une véritable Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), reconnue par tous les partis politiques et la société civile et indépendante du pouvoir RDPC, ne sera pas mise sur pied ;

Enfin, les participants appellent les Camerounais à transformer toute mascarade électorale qui se tiendrait malgré tout en une campagne de résistance par un boycott actif et citoyen et par une abstention massive.

Fait à Bruxelles, le samedi 02 juillet 2011

Les Organisations associées, Le CODE, Les Participants

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes