mercredi, 13 novembre 2019
 

Cameroun : Tortures, le MANIDEM interpelle le DGSN, MBARGA NGUELE

Monsieur le Délégué Général à la Sureté Nationale, Au nom du Bureau Politique du MANIDEM, je sollicite votre intervention urgente afin que les fonctionnaires de police du GMI de Bafoussam qui, le 14 mars 2012, ont transgressé la loi, maltraité « et torturé notre camarade Théophile NONO, Secrétaire National du MANIDEM chargé de la Ruralité, soient sanctionnés de la manière la plus sévère, conformément aux règlements de la Police et aux lois de la République.

Les citoyens de notre pays sont abreuvés de messages faisant état de l’amélioration du comportement des fonctionnaires de police. Dans les faits, de nombreux fonctionnaires de police continuent d’ignorer les évolutions du Droit. Le respect des droits de l’homme, le respect du nouveau code de procédure pénale s’imposent aux fonctionnaires de police comme à tous les citoyens et habitants de notre pays. Les fonctionnaires de police ne sont pas au dessus de la loi. Les sévices corporels, les exactions en tous genres, les bastonnades, les tortures morales et physiques que vos collaborateurs infligent aux citoyens de notre pays sont illégaux et inadmissibles en 2012. Théophile NONO, après d’autres citoyens, a été illégalement gardé à vue et molesté au Commissariat du GMI de Bafoussam, le 14 mars 2012. Il s’en est sorti avec une incapacité de 15 jours !

Monsieur le Délégué Général à la Sureté Nationale,

Le MANIDEM, par ma voix, exige réparation des torts causés à notre camarade NONO. Nous vous informons que nous prendrons les initiatives nécessaires pour que force revienne au droit et que les fauteurs qui sévissent dans la Police à Bafoussam soient punis pour leur forfait.

Veuillez agréer, Monsieur le Délégué Général à la Sureté Nationale, l’expression de mes salutations distinguées.

ABANDA KPAMA, Président National du MANIDEM

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes