mardi, 17 octobre 2017
 

DELESTAGES : NON AU KAMERUN DANS LE NOIR

DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DU MANIDEM

Depuis des semaines, le pays est plongé dans le noir. Les interruptions fréquentes et intempestives de la fourniture du courant électrique se sont généralisées sur l’ensemble du territoire.

Ces délestages nous rappellent la lugubre période du début de la concession d’Aes-Sonel. Leurs conséquences sont autant nombreuses que désastreuses :

- cessation des activités économiques

- augmentation de l’insécurité dans nos villes et campagnes

- perturbation de la scolarisation des jeunes kamerunais

- augmentation du nombre des incendies dans nos villes

- dégâts considérables dans la conservation des aliments

- détérioration des conditions de vie des kamerunais

- interruptions de la livraison d’eau potable à cause du manque d’électricité...

Les Kamerunais n’en peuvent plus. Ils sont à bout.

Tout le monde sait maintenant que ce chaos est dû au déficit en énergie électrique dont souffre notre pays.

L’incompétence d’Aes-Sonel, sa réticence à engager des investissements conséquents en matière d’équipement, son obstination à faire à tout prix des profits exorbitants, et surtout le laxisme du gouvernement kamerunais dans le contrôle de l’application du cahier de charges d’Aes-Sonel, sont les principales causes de nos malheurs.

Il est maintenant évident, et nous l’avons dit à maintes reprises, que la privatisation de la Sonel était une mauvaise et dangereuse décision. AES GO HOME, avions nous déclaré. Ce mot d’ordre, est plus que jamais à l’ordre du jour.

Ce qui nous arrive, est arrivé à d’autres pays qui ont fait ce même choix stratégique. L’État est donc complice d’Aes-Sonel surtout du fait qu’il n’avait pas prévu, depuis des années, un véritable plan énergique pour notre pays.

Face à une telle situation, le Manidem prend ses responsabilités. Solennellement, le Manidem déclare qu’il va déclencher et accompagner les manifestations contre « le Kamerun dans le noir ».

Toutes les organisations civiles, tous les patriotes kamerunais peuvent compter sur nous pour faire plier Aes-Sonel et son complice l’État kamerunais :

LES KAMERUNAIS VEULENT L’ELECTRICITE : UN POINT C EST TOUT

Toutes les promesses, toutes les déclarations mensongères et démagogiques, toutes les explications et justifications pseudo scientifiques d’Aes-Sonel et de ses complices ne nous feront pas changer d’avis. Les Kamerunais demandent au gouvernement de tout faire pour leur donner rapidement l’électricité sur toute l’étendue du territoire.

Quand c’est trop c’est laid.

Le Manidem dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit.

Douala, le 11 février 2013

Le Bureau Politique du Manidem

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes