mardi, 21 novembre 2017
 

La mobilisation s’organise au Cameroun contre la hausse du prix du carburant

Le Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM, opposition vient d’appeler vient d’appeler les Camerounais à « se mobiliser pour obliger le gouvernement à bloquer les augmentations » de prix sur les carburants.

Dans une déclaration rendue publique jeudi, cette formation estime que le gouvernement « s’apprête à ruiner pour de bon les masses populaires », c’est-à-dire la grande majorité des citoyens, « à les transformer en gueux mourant de faim sur le tas d’or de leurs propres richesses, en supprimant les subventions aux prix des divers carburants sous des prétextes fallacieux ».

Le MANIDEM accompagnera les manifestations de protestation, insiste la déclaration, qui appelle le peuple à la résistance.

Cette déclaration intervient alors que l’éventualité de l’augmentation des prix du carburant à la pompe est de plus en plus évoquée par les pouvoirs publics.

Ces derniers jours, les médias de service public ont ainsi été mobilisés en vue de préparer l’opinion publique à cette échéance qu’on annonce comme « inéluctable », en raison des difficultés du Trésor public à continuer à subventionner le super, le gasoil et le pétrole lampant.

Source : http://souslemanguier.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes