vendredi, 22 septembre 2017
 

STAND FOR CAMEROON ! / DEBOUT POUR LE CAMEROUN !

Considérant l’état actuel de la société camerounaise frappée par de multiples crises : crise politique, crise énergétique, crise sanitaire, crise sécuritaire, etc. ;

Considérant l’appauvrissement et les conditions de vie de plus en plus difficiles des Camerounais / es ;

Considérant l’incapacité de ce Gouvernement et de son Chef, l’actuel président de la République, à apporter des réponses efficaces et durables aux problèmes fondamentaux des Camerounais / es ;

Considérant l’état généralisé de corruption et les détournements des deniers publics qui se poursuivent ;

Considérant l’insensibilité et le mépris qui imprègnent les attitudes des gouvernants / es actuels à l’égard des populations qui souffrent chaque jour le martyr ;

Considérant la longévité au pouvoir de ce régime UC-UNC-RDPC qui fait plus de mal à ce pays que toute autre pandémie ;

Considérant les multiples appels à la candidature de Mr Paul Biya et ceux subséquents exigeant une modification de la Constitution en vue d’élections anticipées ;

Le Cameroon People’s Party (CPP), le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), l’Union des Populations du Cameroun (UPC-des Fidèles) et le parti UNIVERS, réaffirment la nécessité absolue d’agir en synergie pour faire échec à ce projet funeste de compromission de l’avenir de la Nation Camerounaise.

En effet, conscients des aspirations fondamentales du Peuple camerounais à un vrai changement dans la paix et par les urnes, lesdits partis :

Réaffirment leur ferme opposition à une modification unilatérale et clandestine de la Loi fondamentale au profit d’un seul individu, comme cela a été malheureusement le cas depuis 1983 ;

Condamnent avec la dernière énergie cette initiative qui, sous cette forme, s’apparente à une véritable escroquerie politique ;

Dénoncent avec la dernière énergie le projet de hold-up politique en cours ;

Le Cameroon People’s Party (CPP), le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), l’Union des Populations du Cameroun (UPC-des Fidèles) et le parti UNIVERS, rappellent que :

Le Président de la République est aujourd’hui devant sa responsabilité constitutionnelle. La Constitution fait de lui le garant du respect de celle-ci ainsi que des Traités et Accords internationaux. Respecter la Constitution n’est pas synonyme de la violer. Violer la Constitution est un acte de haute trahison. En 2008, c’est lui et lui tout seul qui avait voulu la suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels, puis en 2011, il a sollicité et accepté un nouveau mandat de 07 ans ;

Le pouvoir en place persiste à ne pas admettre la nécessité d’une modernisation de nos institutions et de la mise en place d’un code électoral et de règles de jeu démocratiques consensuelles pourtant réclamés depuis des décennies par les partis politiques de l’opposition et la société civile ;

Une vraie et bonne révision constitutionnelle doit répondre aux aspirations collectives de la société et à des défis qui se posent au pays ; toute modification de la Constitution doit pouvoir se justifier par des raisons objectives ;

Une vraie et bonne révision doit être mise en oeuvre avec l’ensemble des forces vives du pays dans un but d’intérêt général, d’amélioration des institutions, notamment du Code électoral ;

En cas de modification de la Constitution, le contenu doit être connu de manière formelle par tous / es à l’avance et faire l’objet d’un débat avec l’ensemble de la Nation ;

Un tel changement de la Constitution, au regard de son importance, doit être validé par le Peuple par voie référendaire ;

Le Cameroon People’s Party (CPP), le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), l’Union des Populations du Cameroun (UPC-des Fidèles) et le parti UNIVERS :

Appellent l’ensemble des acteurs progressistes et des citoyens à se mobiliser pour faire échec à ce projet par une protestation massive non-violente au cours 2

de la semaine du 4 au 9 avril sur l’ensemble du territoire national. Les précisions sur les lieux, la date et les modalités exactes des manifestations suivront ;

S’engagent à mener toutes les actions utiles, légitimes et démocratiques pour s’opposer à ce énième hold-up politique ;

Mettent en garde le Gouvernement et ses alliés contre les conséquences négatives certaines que ce forcing ne manquera pas d’avoir sur eux et sur la stabilité du pays ;

Invitent les Camerounais / es à utiliser tous les leviers que leur offre leur statut de citoyens / es pour reprendre leur pouvoir, exiger le respect entier de leur volonté et rétablir les fondations de la nation camerounaise.

Le peuple camerounais, le vrai, celui qui est rassasié de la souffrance mais qui n’oublie pas qu’il est le seul souverain au regard de notre Loi fondamentale, doit barrer la voie par tous les moyens légitimes et non-violents, à toute imposture de ceux qui travaillent à son malheur.

L’avenir du Cameroun en dépend. Cet avenir peut être radieux. C’est à l’ensemble des patriotes, des démocrates et des républicains d’agir maintenant pour obtenir un changement dans la paix et pour le Peuple.

Les leaders, militants / es et sympathisants, du Cameroon People’s Party (CPP), du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), de l’Union des Populations du Cameroun (UPC-des Fidèles) et du parti UNIVERS se tiennent d’ores et déjà disponibles pour montrer la voie de cette Résistance Républicaine et Démocratique.

Soyons debout pour le Cameroun !

Source : http://afpafricaine.org/

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes