vendredi, 20 octobre 2017
 

RDC : 50 ANS APRÈS L’ASSASSINAT DE PATRICE LUMUMBA : VÉRITÉ, JUSTICE ET RÉPARATION POUR LE PEUPLE CONGOLAIS

Appel à manifester le dimanche 16 Janvier 2011, à 14h00, départ place du Trône, à Bruxelles.

50 ans après son assassinat, le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba reste le symbole de la lutte panafricaine pour l’indépendance du Congo et l’émancipation des peuples. Son combat reste une source d’inspiration à travers le monde. Premier ministre du Congo nouvellement indépendant, élu démocratiquement par le peuple congolais lors d’élections organisées par la Belgique, il fut assassiné, six mois plus tard, ainsi que plusieurs de ses compagnons, parce qu’il a tenté de libérer son pays du joug colonial et néo-colonial.

De nombreuses preuves démontrent la responsabilité entre autres des gouvernements belge et américain dans le sabotage du gouvernement Lumumba, dans l’organisation de ces multiples meurtres, et dans la mise en place du gouvernement fantoche de Mobutu, dictateur corrompu au service des gouvernements occidentaux et de leurs multinationales.

Nous estimons que pour la démocratie congolaise et pour la démocratie belge, il est essentiel que cessent la désinformation et l’impunité qui couvrent ces crimes de lèse humanité, et que les victimes et leurs familles, mais aussi les peuples belges et congolais aient enfin droit à la vérité, la justice, et la réparation.

VÉRITÉ !

- Nous demandons que les archives coloniales soient ouvertes dans leur intégralité

- Aucun tabou ne doit persister sur la responsabilité de l’Etat belge et des divers acteurs qui ont pris part d’une manière ou d’une autre à la mise à mort du premier ministre Patrice Lumumba, et de plusieurs de ses ministres et compagnons

JUSTICE !

- Ces crimes contre l’humanité sont imprescriptibles, il faut que justice soit faite. Nous soutenons notamment la plainte déposée par la famille de Patrice Lumumba visant douze Belges suspectés d’avoir participé à l’enlèvement, la torture et l’assassinat en 1961 de Patrice Lumumba, premier ministre du Congo, et de ses compagnons.
- La Belgique doit immédiatement mettre en oeuvre la résolution adoptée par son Sénat le 29 mars 2007 qui demande notamment au gouvernement belge de suspendre immédiatement le remboursement des dettes des pays du Sud et de mettre en place un audit de ces dettes.

- Le pillage des ressources naturelles par les multinationales belges et étrangères doit cesser immédiatement.

RÉPARATION !

- L’Etat belge et les divers acteurs de ces multiples meurtres doivent reconnaître leur responsabilité et les assumer, soit volontairement, soit par l’action de la justice ;

- La légitimité de la lutte pour l’indépendance menée par Lumumba, ses compagnons et ses continuateurs doit être pleinement reconnue. Pour ce faire, nous demandons que des monuments publics en hommage aux combattants pour l’indépendance congolaise et africaine soient inaugurés dans différentes villes de Belgique. Nous demandons qu’en un lieu significatif ’à Bruxelles une statue soit dédiée à Patrice Lumumba et à ses compagnons.

- Conformément aux recommandations de la commission parlementaire belge de 2001 et aux promesses des autorités belges, nous demandons également la mise en place immédiate de la fondation Patrice Lumumba et sa dotation adéquate, tenant compte des arriérés.

REFUSONS L’IMPUNITE !

RENDONS HOMMAGE AUX COMBATTANTS DE LA LIBERTÉ ET DE L’INDÉPENDANCE !

SOUTENONS LA LUTTE DU PEUPLE CONGOLAIS POUR SA SOUVERAINETE, POUR L’INTEGRITE DE SON TERRITOIRE ET LA DEFENSE DE SES RICHESSES NATURELLES !

Merci de communiquer que vous signez cet appel, comme organisation ou personnellement, en envoyant un e-mail à Pauline : pauline@cadtm.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes