lundi, 25 septembre 2017
 

RDC - Affaire fosse commune : l’Asadho exige une enquête indépendante

L’Association africaine de défense des droits de l’Homme (Asadho) appelle le gouvernement à confier les enquêtes sur les corps enterrés dans la fosse commune de Maluku à une commission indépendante. Dans un communiqué publié mardi 7 avril, cette ONG exige l’exhumation des corps « pour établir les circonstances dans lesquelles ces personnes sont décédées ».

L’Asadho estime important que les enquêtes sur la fosse commune de Maluku soient conduites par des personnalités indépendantes « pour éviter une accréditation pure et simple de la version avancée par le gouvernement congolais ».

Quatre-cent-vingt-cinq corps ont été découverts dans une fosse commune au cimetière Fula Fula dans la commune de Maluku, une municipalité urbano-rurale de Kinshasa. Dans son rapport publié vendredi 3 avril, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Evariste Boshab, avait indiqué que les personnes enterrées dans cet endroit étaient des indigents gardés longtemps à la morgue de l’hôpital de Référence de Kinshasa et qui ont été inhumés par l’Hôtel de ville. Ce qu’a confirmé le ministre provincial du Plan, Robert Luzolano.

L’Asadho recommande à la Communauté internationale de fournir aux enquêteurs tous les moyens logistiques appropriés pour que les circonstances dans lesquelles ces personnes sont décédées soient élucidées.

L’Asadho dit émettre des réserves sur la version du gouvernement « dans la mesure où elle n’établit et ne détermine pas dans quelles circonstances ces personnes sont décédées ».

Et l’ONG de s’interroger :

« Est-ce que les corps portent de marque des balles ou d’autres nuisances extérieures ? Est-ce que ces personnes sont décédées à la suite de torture ou des traitements inhumains ou dégradants ou pas ? Est-ce que ces personnes sont décédées à la suite d’une mort naturelle ou pas ? »

Source : http://radiookapi.net

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes