mardi, 24 octobre 2017
 

RDC : SENSIBILISATION DE LA CPI SUR LES MASSACRES BARBARES DE BENI

Les 01 et 02 juin 2016, Floribert Anzuluni Coordonnateur du collectif FILIMBI et du Front Citoyen 2016, et Paul Nsapu, Président de la Ligues des Electeurs, Secrétaire Général de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et membre de la Coordination du Front Citoyen 2016, accompagnés de la représentante permanente de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), ont effectué une mission de sensibilisation à la Haye auprès de la Cour Pénale Internationale.

Cette mission consistait essentiellement en des rencontres avec Mme. Fatou Bensouda, Procureure de la CPI, et des experts membres de son bureau. Au cours de ces échanges, la délégation du Front Citoyen 2016 a sensibilisé la procureure et son bureau sur les massacres barbares de Béni, qui ont coûté la vie à plusieurs centaines de compatriotes, mais également sur d’autres crimes tels que la répression des manifestations pacifiques des 19, 20, 21…janvier 2016, les fosses communes de Maluku ainsi que les crimes commis lors de l’opération Likofi. En ce qui concerne les massacres de Béni, les membres de la délégation ont indiqué que la CPI devrait urgemment se saisir de ce dossier au vu de la gravité des crimes commis. En outre, il est aujourd’hui clairement établi que certains officiers supérieurs au sein de la chaîne du haut-commandement militaire de l’armée congolaise, tel que le général Mundos Akili qui est nommément cité dans un récent rapport des Nations Unies, sont directement impliqués dans les tueries, ce qui explique l’indifférence et le silence des institutions judiciaires et politiques congolaises.

La procureure et son équipe ont tenu tout d’abord à rappeler le principe fondamental de l’indépendance de la Cour vis-à-vis de toutes les parties prenantes tout en précisant que l’ouverture d’une enquête est fonction des éléments de preuve disponibles. Ensuite, ces derniers ont rassuré la délégation sur le fait que la Cour est présente en RDC et suit de très près la situation, particulièrement les allégations de crimes qui auraient été commis dans la région de Béni-Lubéro, la Procureure n’hésitera pas à prendre des actions nécessaires le cas échéant, au vu des critères du statut de Rome et des éléments disponibles.

#CONGOLAIS TELEMA #YEBELA #LibérezLes #PasiNayoPasiNanga #JeSuisBéni

La Coordination des Actions

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes