mardi, 15 octobre 2019
 

Gabon : non à la répression

Nous venons d’apprendre que Junior Ebong Tchissambo, coordinateur pour la société civile de la journée d’indignation et de refus de l’oppression a été brutalement agressé par les forces de l’ordre devant l’Ambassade de France. Il serait actuellement au Commissariat central de Libreville.

Il était porteur d’un courrier dénonçant « l’oppression sous toutes ses formes et la violence exercée par les forces de l’ordre ». Cette lettre a été déchirée alors qu’elle devait être remise auprès de l’Ambassade de France à Libreville.

Les syndicats, ONG et associations qui ont organisé cette manifestation pacifique et porteuse de revendications légitimes, dénoncent cet acte violent d’intimidation.

Le Parti communiste fait part de sa grande inquiétude devant les méthodes employées. La réponse des autorités gabonaises face au mouvement de protestation initiée par la société civile et la diaspora gabonaise de France, en dit long sur la répression à l’œuvre actuellement.

Au lieu d’inviter le dictateur Gabonais Ali Bongo au Sommet de l’Élysée sur la paix et la sécurité qui se tiendra dans quelques jours, la France ferait mieux d’agir pour empêcher

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes