lundi, 21 août 2017
 

GABON : non au coup d’Etat institutionnel !

Déclaration de la Commission Afrique du Parti de Gauche Paris, le 24 septembre 2016

La Cour Constitutionnelle du Gabon, présidée par sa belle-mère, a validé le coup d’Etat électoral d’Ali Bongo. A la confiscation des choix du peuple gabonais, d’ajoute l’humiliation d’annuler 27 procès verbaux dans lesquels le Président Jean Ping arrivait très largement en tête. Ainsi le dictateur se maintient au pouvoir avec seulement 50,49% des voix dont une partie obtenue par divers procédés de fraude.

A ce stade les gabonais demandent que Bongo ne soit pas reconnu comme Président, le gel de ses avoirs, l’interdiction de séjour de Bongo et de son clan en Europe.

Par ailleurs, suite à l’attaque du QG de Jean PING, deux plaintes de franco-gabonais ont été déposées au TGI de Paris pour “arrestation et détention arbitraire en bande organisée, torture et actes de barbarie en bande organisée, tentative d’assassinat et crime contre l’humanité”. Ils annoncent une autre plainte aux USA et une demande d’enquête de leur part à la Cour Pénale Internationale (CPI).

Ces plaintes relaient les nombreux témoignages et rapports faisant état de véritables massacres à travers le pays par les éléments de la Garde Républicaine et les mercenaires à la solde d’Ali BONGO.

Ces exactions se déroulent sous les yeux des militaires français présents sur place, lesquels ne reçoivent aucun ordre d’assistance à personne en danger.

Le Parti de Gauche dénonce la passivité et la responsabilité complice des autorités françaises face à cette situation.

Le Parti de Gauche demande au gouvernement français de prendre ses responsabilités par la saisine du Conseil de sécurité de l’ONU pour mise sous mandat des forces françaises positionnées dans la région afin de protéger le peuple gabonais.

Le Parti de Gauche soutiendra la résistance du peuple gabonais à la spoliation de ses choix et demandera des comptes à tous les complices de ce coup d’Etat.

Le peuple gabonais mérite de vivre, le peuple gabonais mérite d’être libre ! Pierre Boutry et David Chinaud

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes