lundi, 26 août 2019
 

Gabon : Procès de l’Evêque MIKE Jocktane

Déclaration du Mouvement ça suffit comme ça

Demain, l’Evêque MIKE Jocktane sera face à la Justice Gabonaise. Officiellement, l’Evêque est poursuivi pour sa prétendue participation à une marche pacifique non autorisée qui aurait troublé l’ordre public, occasionné la destruction des biens de l’Etat, des coups et des blessures. Pour, tous ceux qui suivent la vie politique gabonaise, MIKE Jocktane est réellement poursuivie pour les déclarations qu’il a faites sur l’affaire des mallettes. Des déclarations qui ont fortement gêné les pouvoirs gabonais et français en cette période pré-électorale.

Ne pouvant le poursuivre sur ses déclarations au risque de faire le procès de la Françafrique avec ses vices et de perturber fortement la prochaine campagne électorale en France, le pouvoir a trouvé une parade pour punir un empêcheur de tourner en rond et offrir sa tête aux ‘’amis ‘’. Comme vous pouvez le constater l’Evêque MIKE Jocktane n’est qu’une victime de la Françafrique et de la politique totalitaire menée par le Pouvoir-PDG. Le Procès qui va se dérouler demain est tout simplement un règlement de comptes : un procès politique de plus. Pour ceux qui connaissent le fonctionnement de la justice gabonaise et ses liens avec le pouvoir politique. Le procès de l’Evêque MIKE Jocktane est déjà fait et les juges ne feront que prononcer la sentence.

En effet, comme les autres institutions de la République (CNC, Cour Constitutionnelle …) la justice gabonaise n’est qu’un outil utilisé par le pouvoir pour faire taire toutes les voix discordantes et renforcer la dictature actuelle.

La confirmation de la décision de dissolution de l’Union Nationale par le Conseil d’Etat , le rejet de la plainte des leaders de la Conasysed pour suspension abusive des salaire par la même Cour , les multiples plaintes déposés par l’Etat contre les journalistes indépendants et les leaders de la Société Civile , les suspensions quasi-systématiques des médias non assujettis au pouvoir par le Conseil National de la Communication , le rejet systématique des recours de l’opposition par la Cour Constitutionnelle … vont dans le même sens.

Face à cette dérive totalitaire qui ne fait que s’accentuer, le Mouvement « ça suffit comme ça » rappelle au Président de la République et à sa son gouvernement que « l’injustice engendre le désordre » et que « la confiscation des libertés et l’utilisation abusive de la force ne mènent qu’au chaos ». A cet effet, l’on est, aujourd’hui, tenté de se demander à qui profiterait réellement le désordre et le chaos ? D’ores et déjà, le Mouvement « ça suffit comme ça » prend la Communauté Nationale et Internationale à témoin et tient le Pouvoir-PDG responsable de tous les débordements et dérives qui pourront découler de cette démarche suicidaire et irresponsable.

Par ailleurs, le Mouvement « ça suffit comme ça » , qui privilégie le dialogue et la concertation comme modes de résolution des conflits , demande à la Communauté Internationale ( particulièrement à la France , aux Etats Unis , à l’Union Européenne et à l’ONU ) de tenir compte des velléités Démocratique exprimées par le peuple Gabonais au cours des dernières élections législatives (velléités traduites par un très fort taux d’abstention à ce scrutin et par un rejet massif de la politique menée par le pouvoir en place ).

Aussi le Mouvement « ça suffit comme ça » exhorte la Communauté Internationale à soutenir toutes les réformes proposées par la Société Civile et acceptées par la très large majorité des gabonais afin de faire du Gabon un pays Démocratique et un Etat de Droit. Enfin, le Mouvement « ça suffit comme ça » demande l’abandon total et sans conditions de tous les procès politiques en cours et la libération de tous les prisonniers politiques qui croupissent encore dans les prisons insalubres et inhumaines du Gabon.

Fait à Libreville, le 01 février 2012

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes