samedi, 25 mars 2017
 

Gabon : René ABOGHE ELLA N’EST PLUS APTE A PRESIDER A LA TETE DE LA CENAP

L’article 66 de la loi organique n°9/2011 du 25 septembre 2011 sur la Cour Constitutionnelle dispose : "La Cour Constitutionnelle désigne le président de la Commission Electorale Nationale et Permanente. Celui-ci est choisi parmi les hauts cadres de la nation par leurs compétences, leur probité, leur intégrité morale, leur honnêteté intellectuelle, leur neutralité et leur impartialité. En cas de défaillance dûment constatée par la Cour Constitutionnelle, celle-ci peut relever le président de ses fonctions. Elle procède à son remplacement conformément à l’alinéa premier ci-dessus".

- En ajoutant délibérément de nouvelles pièces à la liste des pièces clairement et limitativement édictées par la loi, non seulement le juge René Aboghe Ella viole sa compétence, il la met véritablement en cause ;
- En faisant fi de l’existence d’actes de naissance litigieux (2 différents : 2009/2016), il se dévêt précisément de son honnête intellectuelle ;
- En prenant position par son vote pour la validation d’une candidature querellée, plutôt que de s’abstenir, la défaillance sur sa neutralité et son impartialité est constatée au comble de tous les critères ayant prévalu à sa désignation.

Par conséquent, ces actes qui ne sont pas du fait d’une ignorance pour un magistrat de ce rang, sont juridiquement qualifiables au sens de l’article 66 et doivent conduire à relever M. Aboghe Ella de ses fonctions ; attendu qu’il ne présente plus les qualités requises pour l’exercice des fonctions de président de la CENAP.

Fait à Libreville, le 12 août 2016

Le Coordonnateur Marc ONA ESSANGUI

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes