jeudi, 17 janvier 2019
 

Mascarade électorale au Gabon

Gabon : Communiqué du NPA

La présence renforcée de l’armée dans les rues de Libreville ces derniers jours et la répression violente des partisans d’autres candidats avant l’annonce même des résultats laissaient deviner le résultat final.

De nombreux témoignages font état de très nombreuses irrégularités et falsifications conduisant à remettre en question la validité des résultats.

La réaction indignée, les protestations et manifestations de nombreux gabonais témoignent d’une lassitude et d’un rejet vis-à-vis d’un clan politique symbole de la Françafrique.

N’oublions pas qu’une plainte déposée en France sur « les biens mal acquis » concerne également Ali Bongo.

Et de fait, malgré les dénégations du gouvernement français, le fils d’Omar Bongo a bien été soutenu en sous-main par le gouvernement Fillon, sans doute au nom des intérêts économiques profonds qui font du Gabon un réservoir de ressources naturelles et de profits pour les entreprises françaises, en premier lieu Total.

Pour le NPA, l’élection qui vient de se dérouler n’est qu’une mascarade électorale. C’est pourquoi, il soutient les mobilisations des gabonais contre un coup d’état électoral qui a confisqué les aspirations à choix démocratique après 40 ans de dictature d’Omar Bongo.

Le 4 septembre 2009.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes