jeudi, 23 novembre 2017
 

SUR LA MISE EN PLACE DE LA BIOMETRIE AU GABON

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA SOCIETE CIVILE GABONAISE

La société civile Gabonais à travers le Mouvement « ça Suffit Comme ça » apprend avec stupéfaction que le Gouvernement Gabonais sous la houlette du Ministère de l’intérieur a recruté une société française dénommée GEMALTO pour la réalisation de la biométrie au Gabon.

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça » remarque que ce choix s’est opéré dans l’illégalité et l’opacité en violation flagrante de la loi sur marchés publics. Pour ce type de marché, la loi oblige de recourir à un appel d’offre international ouvert à une concurrence internationale

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça » s’interroge sur les critères qui ont prévalu au Gouvernement Gabonais pour attribuer ce marché à GEMALTO ?

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça » constate qu’il s’agit là manifestement, d’une opération illicite, d’une volonté frauduleuse, d’un acte de corruption aggravée et de surfacturation à l’encontre de l’Etat Gabonais, menée en complicité avec une société française. A toutes fins utiles au Cameroun, pays de 22 millions d’habitants, l’introduction de la biométrie dans le processus électoral et l’état civil à partir d’un appel d’offre international est revenue à 7.500.000.000 FCFA. Au Gabon, pays de 1.500000 habitants, sans appel d’offre on parle d’un cout de 14 à 20 milliards de FCFA pour réaliser la biométrie ?

Face à ce qui ressemble à une arnaque contre l’Etat Gabonais, le Mouvement « ça Suffit Comme ça » dénonce avec la dernière énergie cette escroquerie et exige l’annulation purement et simplement de ce contrat inique.

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça » interpelle la Commission Nationale Lutte Contre l’Enrichissement Illicite sur cette affaire qui relève de la criminalité financière et de la corruption.

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça Suffit Comme ça » demande au Gouvernement Français de diligenter une enquête contre la Société GEMALTO pour prise illégale d’intérêts, faux et usage et escroquerie à grande échelle.

Le Mouvement « ça Suffit Comme ça Suffit Comme ça exige du Gouvernement Gabonais la mise en place d’une Commission Conjointe : Société Civile, Opposition, majorité, CENAP et administration pour conduire le processus de mise en place de la biométrie dans la transparence et l’honnêteté.

Enfin, le Mouvement « ça Suffit Comme ça Suffit Comme ça, va saisir les ONG Françaises Transparence France, SURVIE et SHERPA afin d’engager des actions judiciaires contre GEMALTO en France.

Fait à Libreville, le 02 juin 2012

Pour la Société Civile Gabonaise :

- Georges MPAGA, Président du Conseil d’Administration du Réseau des Organisations Libres de la Société Civile pour la Bonne Gouvernance au Gabon (ROLBG), premier porte parole du Mouvement ça Suffit Comme ça (241) 07 51 993 2 : gmpaga@yahoo.fr

- Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest, Coordonnateur Nationale de Coalition Internationale Publiez Ce Que Vous Payez (241) 07 29 41 40 : ona_essangui@yahoo.com

- Dieudonné MINLAMA MINTOGO, Président de l’Observatoire National de la Démocratie, deuxième porte parole du Mouvement ça Suffit Comme ça : (241) 07948719 minlamadd@yahoo.fr

- Alain MOUPOPA, Président d’Afrique Horizons ONG des Droits de l’Homme :afrique.horizons@gmail.com, moupopa.alain@gmail.com (241) 06 12 93 78

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes