dimanche, 18 novembre 2018
 

Briser la loi du silence

Afriques en lutte (NPA, Nouveau parti anticapitaliste) s’associe pleinement aux signataires de l’appel citoyen France Rwanda et demande que toute la lumière soit faite sur les complicités de l’Etat français dans le génocide des Tutsi du Rwanda de 1994. S’agissant d’un crime de cette nature, les citoyens français ne sauraient rester plus longtemps dans le doute sur le rôle qu’ont joué les autorités politiques, militaires et diplomatiques qui sont intervenues en leur nom pour soutenir un régime génocidaire. Nous voulons que soit brisée une loi du silence qui fait injure aux victimes et déshonore ceux qui l’acceptent et que soient engagées des poursuites judiciaires à l’encontre des complices de ce crime imprescriptible

Un Appel citoyen France-Rwanda

Le silence doit cesser.

5 mars 2010

Le jeudi 25 février prochain, Nicolas Sarkozy se rendra au Rwanda. Ce sera la première visite d’un chef d’État français à Kigali depuis 1994, date du génocide des Tutsis et du massacre des Hutus qui s’y opposèrent. Seize ans après, il est urgent que notre pays fasse la lumière sur le rôle exact que son gouvernement et son armée ont joué au Rwanda entre 1990 et 1994. Les responsabilités de la France dans ce drame apparaissent de plus en plus écrasantes aux yeux des historiens spécialisés, mais ceci reste un tabou profondément établi, à l’intérieur de nos frontières.

La visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda doit attirer l’attention sur une histoire largement méconnue par les citoyens. Cette visite est une injure aux victimes du génocide si elle ne marque pas une étape dans la reconnaissance des responsabilités françaises dans ce génocide. Nous invitons donc chacun, simple citoyen, journaliste, militant associatif ou politique, chercheur universitaire ou élu local à trouver quels gestes il peut poser, quelles paroles il peut prononcer pour contribuer à faire cesser le silence sur le rôle qu’a joué la France au Rwanda entre 1990 et 1994.

Le silence de notre pays doit cesser car il prolonge l’injustice vis-à-vis des victimes du génocide qui se battent au quotidien pour rebâtir leur vie. Il doit cesser car il est incompatible avec les valeurs que la France entend porter, liberté, égalité, fraternité, et la construction d’un monde commun fondé sur la conviction que « tout homme est un homme ». Ce silence bafoue notre commune humanité. Le rompre encouragera la communauté des nations à tout mettre en œuvre pour prévenir de tels drames. Ce premier geste, cela peut être d’écrire au président de la République, avec copie à vos élus. Cette démarche nous paraît une étape décisive pour obtenir une nouvelle orientation de la politique de la France en Afrique, fondée sur le respect de la dignité de tout homme. Des citoyens français qui tentent d’assumer leurs responsabilités par rapport à cette tragédie, en cherchant comment bâtir un monde fondé sur le respect de l’égale dignité des êtres humains.

Vous pouvez soutenir ce texte en le signant en ligne sur :

http://appel-citoyen-france-rwanda.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes