samedi, 23 février 2019
 

Rwanda : la vérité rattrape toujours le mensonge

« Le mensonge peut courir une année, la vérité le rattrape en une journée » dit un proverbe africain. Les juges Trévidic et Poux mettent à plat le travail biaisé et uniquement à charge contre le FPR (Front Patriotique Rwandais) du juge Bruguière dont le principal objectif a été certainement la dissimulation du rôle de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda, aidé en cela par certains médias français. L’attentat du 6 avril 1994 qui a coûté la vie aux Présidents rwandais et burundais marque le point de départ d’un plan diabolique élaboré par les extrémistes Hutu, lequel plan conduira au génocide des Tutsi du Rwanda.

La boîte de pandore est désormais ouverte et aucun expert ni aucun journaliste ne peut se cacher derrière les fausses conclusions du juge Bruguière. Il faut à présent aller plus loin afin de connaître le vrai rôle de la France dans cette tragédie humaine qui a conduit à la mort de presque un million de personnes en majorité des Tutsi. Au nom de la real politik, les hommes politiques français ont ils soutenu l’insoutenable, l’inavouable ? Contre le FPR de Paul Kagamé pro américain, les démons de Fachoda ont ils pris le dessus ?

Nous ne demandons qu’à savoir la vérité car elle est nécessaire pour que les morts dorment enfin en paix.

Moulzo

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes