mardi, 21 novembre 2017
 

Confiscation du jeu démocratique au Tchad.

DECLARATION DU CONSEIL NATIONAL POUR LE CHANGEMENT ET LA DEMOCRATIE

Le Conseil National pour le Changement et la Démocratie (CNCD) informe l’opinion nationale et internationale qu’une fois de plus, comme depuis ces 20 dernières années, le régime MPS d’Idriss Deby Itno à travers le Conseil Constitutionnel à ses ordres, vient de la manière la plus insolente, confisquer la volonté du peuple Tchadien exprimée lors des élections législatives du 13 février 2011. Le rejet en bloc des réclamations des Partis Politiques de l’opposition par ce Conseil composé des militants zélés du MPS, confirme non seulement les dénonciations multiples de l’opposition plurielle sur l’absence d’une volonté de démocratisation du pays par Idriss Deby Itno, mais inflige un camouflet à l’Union Européenne qui a parrainé les accords du 13 aout 2007 relatif au renforcement du processus électoral. Le CNCD félicite les candidats à l’élection présidentielle Saleh Kebzabo, Abdelkader Kamougué et NGarledjy Yorongar qui, tirant les leçons du gangstérisme électoral que vient de proclamer le Conseil Constitutionnel, ont décidé de suspendre leur participation à l’élection présidentielle du 24 avril 2011. Le refus de ces compatriotes et leurs partis de cautionner une mascarade d’élection dont l’issue est connue d’avance, est révélateur du ras le bol de notre peuple qui avait misé sur les promesses du président Deby de garantir les choix démocratiques des populations tchadiennes. Le CNCD appelle tous les candidats aux présidentielles opposés à Idriss Déby, à se retirer purement et simplement de cette mascarade. Le CNCD estime que c’est maintenant ou jamais que les forces politiques et démocratiques de l’intérieure comme de l’extérieure, doivent unir leurs efforts et leur force pour mettre un terme pacifiquement à cette dictature qui n’a que trop durée. Tout en rappelant que l’avenir de notre peuple est dans la démocratie que nous devons tous bâtir, le CNCD lance un appel pressant aux peuples Tchadiens, a travers ses dignes filles et fils, jeunes comme vieux, de se préparer à cette lutte pacifique pour la conquête de la liberté, la démocratie et la paix. Le CNCD croit profondément, comme les trois candidats à travers leur déclaration liminaire du 22 mars 2011, qu’il est impossible d’espérer l’avènement d’une démocratie dans un pays comme le nôtre sans limitation des mandats aux élections présidentielles, il est impossible de garantir la transparence du jeu démocratique avec une administration inféodée au régime MPS et une armée aux ordres d’un clan, il est impossible de favoriser l’émergence d’un esprit démocratique et républicain lorsque les richesses du pays sont confisquées par une mafia au pouvoir pour acheter les consciences de certains de nos compatriotes et asservir notre peuple. Après vingt années de camouflage, de truquage et de déni éhontés de la volonté et des aspirations des tchadiennes et tchadiens, le CNCD lance un appel à Idriss Deby Itno de renoncer à se présenter à l’élection présidentielle d’avril 2011 et à présenter sa démission au peuple Tchadien. Le CNCD appelle à la tenue d’un Forum National qui doit décider d’une transition qui débouchera très rapidement sur des consultations libres, transparentes et démocratiques. En sonnant la fin des tergiversations passées qui n’ont que servi les intérêts du MPS et certains Partis dit de l’opposition créés par le pouvoir pour l’accompagner, le CNCD invite les Tchadiens, au-delà de leurs appartenances politiques, religieuses et régionales, à se mobiliser et mettre à profits ce nouveau vol de leurs suffrages pour proclamer la fin du règne du MPS et l’avènement d’un nouvel ordre politique au Tchad. Le CNCD appelle le peuple Tchadien à inscrire son action dans ce nouveau souffle démocratique qui secoue le monde et d’écrire sa propre REVOLUTION.

Il est l’heure d’agir.

Paris, le 23 mars 2011

Pour le CNCD La Coordinatrice ANNETTE LAOKOLE YORAM

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes