mercredi, 22 novembre 2017
 

Manifestation réprimée à N’Djamena après le viol d’une lycéenne

Le Tchad ébranlé par le viol d’une jeune lycéenne. Ce lundi, une manifestation s’est déroulée dans la capitale tchadienne, N’Djamena pour dénoncer cet acte odieux. Elle a été dispersée par la police.

La marche de colère des tchadiens après le viol d’une jeune lycéenne a tourné à l’affrontement avec les forces de police. Le bilan fait état d’un jeune manifestant tué après avoir succombé à ses blessures. Il aurait reçu des impacts de balles réelles tirées par la police anti-émeute.

Le rassemblement avait été interdit pourtant ils étaient près de 500 jeunes à descendre dans les rues de la capitale, mais également des mères et pères de familles pour réclamer justice après le drame du 8 février. Une lycéenne a été enlevée, séquestrée et violée par des fils de dignitaires du pouvoir. Les violeurs ont ensuite fait une vidéo de leur crime qu’ils ont faite circuler sur les réseaux sociaux.

Source : Afrique Inside

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes