vendredi, 21 juillet 2017
 

Mobilisations étudiantes au Tchad

Le Mouvement Citoyen IYINA demande au Président Déby de démissionner Le rapporteur national du Mouvement Citoyen IYINA (MCI) Bertrand Solloh Ngandjei a fait un point de presse le 26 septembre 2016 à la Bourse du Travail, dans le 3e arrondissement de la ville de N’Djamena pour demander le départ du chef de l’état.

Le mouvement citoyen Iyina (nous sommes fatigués en arabe tchadien) créé par les étudiants pendant la campagne électorale par l’opposition et la société civile, constate avec regret la morosité de la situation actuelle au Tchad occasionnant des frustrations au sein de la population, déclare le rapporteur du mouvement citoyen IYINA. Selon Bertrand Solloh Ngandjei, la situation est critique. Le Tchad en déperdition est tombé en banqueroute. « La situation actuelle du pays confirme nos différentes protestations », relève-t-il. La mauvaise gestion des finances publiques, les comportements irresponsables des agents, la gabegie et l’égoïsme sont autant des causes de la crise ou du marasme qui plonge actuellement le Tchad dans un abîme.

Par ailleurs, M. Bertrand Solloh Ngandjei trouve que les 16 mesures prises par le gouvernement de Pahimi Padacké Albert II pour juguler la crise dont la suppression de la bourse des étudiants est une insulte pour la jeunesse tchadienne déjà désabusée. « C’est une déclaration de guerre contre le peuple Tchadien tendant clairement à remettre en cause la paix sociale et à ramener le pays dans les années sombres de son histoire », regrette-t-il.

Par conséquent, le mouvement citoyen IYINA demande le retrait de cette mesure. Si, la mesure de la suppression de la bourse des étudiants n’est pas retirée dans un délai de 72 heures, IYINA se fera l’obligation d’appeler les organisations signataires de la plateforme, les étudiants et la jeunesse tchadienne à défendre par tous les moyens son avenir, peu importe le prix à payer. « La gestion rigoureuse et la transparence permettront à l’Etat de limiter les subventions budgétaires abusives et de dégager d’importantes ressources pour soutenir, réhabiliter et développer des secteurs stratégiques », suggère le rapporteur du mouvement citoyen.

Deuh’b Emmanuel et Mbairam Koularambaye

Source : http://www.lepaystchad.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes