mardi, 28 mars 2017
 

Tchad : la C.T.D.D.H exige l’arrestation des massacres de Ngueli

Communiqué N° 34

Drame de Nguéli

La Convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme(C.T.D.D.H) tient à informer l’opinion nationale et internationale des massacres barbares perpétrés par certains membres de la famille biologique d’Idriss Deby sur les paisibles citoyens à Nguelli dans le 9em arrondissement causant ainsi 5 morts et une dizaine de blessés graves.

La C.T.D.D.H condamne avec la dernière énergie les pratiques rétrogrades et moyenâgeuses qui portent dangereusement atteinte à la cohabitation pacifique et au vivre ensemble des tchadiens.

La C.T.D.D.H rappelle le caractère inviolable et sacré de la vie humaine qui constitue des principes fondamentaux consacrés par l’article 17 de la constitution tchadienne, et que nul du fait de son appartenance à ce régime satanique ne saurait priver les tchadiens de leur droit à la vie.

Par ailleurs, la C.T.D.D.H informe l’opinion nationale et internationale que ces événements tragiques ne sont rien d’autres que les conséquences directes de la politique criminelle mise en place par Idriss Deby qui consiste à armer les siens et désarmer les autres tchadiens.

En outre, elle tient personnellement responsable Idriss Deby et exige l’arrestation immédiate des auteurs de cette barbarie inqualifiable qui a endeuillé la famille éplorée et traumatisée e peuple tchadien.

En fin, la C.T.D.D.H présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple le peuple tchadien meurtri.

Fait, à Ndjamena le 27 novembre 2016

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes