lundi, 25 septembre 2017
 

Tchad : Sur la répression contre les élèves

Tchad : après l’Union Européenne, la coalition « Trop c’est Trop » exige à son tour que toute la lumière soit faite sur les événements du 9 mars à N’Djaména

Communiqué de presse N°007/BC/2015

C’est avec une grande tristesse et consternation que la Coalition « Trop c’est Trop » constate comme tous les autres Tchadiens que ce mois de mars 2015 est caractérisé par des violations graves des droits de l’homme et dont le summum fut atteint le 09 mars 2015 avec des actes de tortures, de traitements inhumains et dégradants faisant des morts d’hommes. Ces actes violents sont portés sur les jeunes élèves et étudiants dont le seul tord est d’organiser une manifestation pacifique. Les principaux bourreaux de ces jeunes sont paradoxalement les forces de l’ordre en occurrence la police nationale, la gendarmerie et le Groupement Mobil et d’Intervention de la Police (GMIP).

Le Président de la République a pris l’initiative attendue de se concerter avec les différentes sensibilités dans le but de trouver une solution à cette crise. Mais malheureusement ce n’est que de la poudre aux yeux. Cette concertation s’est soldée par la décision unilatérale de la réouverture des établissements scolaires sans aucune mesure d’apaisement comme lui ont recommandé les différentes sensibilités rencontrées.

Or, dans de telles circonstances, un État responsable et conscient de la valeur humaine et d’autres effets collatéraux doit prendre des mesures qui mettent en confiance les élèves et le peuple au lieu d’amuser la galerie et de s’obstiner en organisant des campagnes de sensibilisation qui n’ont aucuns impacts. Pire encore le Président de la République prend un acte dans ce contexte de tension pour élever au grade de Général de Division l’actuel Directeur Général de la Police Nationale, auteur principal de ces violations des droits humains. La coalition « Trop c’est Trop » condamne énergiquement ce décret qualifié de provocateur.

La Coalition « Trop C’est Trop » s’indigne et s’inquiète du sort réservé aux trois policiers auteurs présumés de film de tortures et traitements inhumains et dégradants infligés par leurs sur les élèves et étudiants arrêtés lors de la manifestation contre le port obligatoire de casques le 9 mars 2015 alors que les responsables et auteurs de tortures ne soient pas iniquités.

Selon des informations de sources concordantes, après avoir passé plus d’une semaine à la coordination de la GMIP, ces policiers seraient torturés et certains transférés à la prison de haute sécurité de Koro Toro sans y être présentés devant le juge pour que leur culpabilité soit établie. Ces comportements viennent une fois de plus corroborés les informations et les thèses sur le rôle et l’implication active des forces de défense et de sécurité dans la gestion de cette crise qui montrent leurs limites dans les activités de maintien de l’ordre et de la sécurité publique.

Aussi, la Coalition « Trop C’est Trop » exprime sa déception suite à l’appel méprisant du Ministre de la communication le 18 mars 2015 dernier, demandant aux élèves et étudiants de reprendre les cours sans qu’aucune lumière ne soit faite sur les circonstances réelles des bavures policières ayant entrainé de pertes en vies humaines. Car, il est désormais clair que la population Tchadienne peut être brutalisée n’importe comment et n’importe quand par les forces de l’ordre sans qu’elles ne soient inquiétées.

La Coalition « Trop C’est Trop » estime que cet appel fait fis des victimes innocentes causées par la bavure policière le 09 mars 2015 dans les établissements scolaires et les locaux des facultés d’Ardep Djoumal de la ville de N’Djaména.

La Coalition Trop C’est Trop estime que vu les positions des uns et des autres que le vrai problème est ailleurs et tant qu’il n’est pas réglé, le gouvernement aurait prêché dans le désert. Eu égard aux nombreux défis auxquels fait face actuellement le pays, corroborés par les derniers événements, la coalition « Trop c’est Trop » exige :
- La démission du gouvernement pour son incapacité à répondre aux nombreux problèmes restés sans réponse ;
- Une enquête indépendante soit diligentée pour faire la lumière sur les événements du 9 mars 2015 et établir les responsabilités ;
- La traduction devant les tribunaux du Commandant de GMIP et la présentation devant le juge, de trois policiers auteurs présumés de films pour bénéficier d’un procès équitable ;
- La suspension de la mesure du port obligatoire de casque ;
- La prise en charge des blessés et le dédommagement des parents des victimes ;
- La facilité d’accès et aux services de GMIP aux publiques et sa restructuration afin d’éviter qu’elle ne devienne une DDS bis.

Fait à N’Djaména, le 24 Mars 2015

Le Porte Parole Mme NARMADJI Céline

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

Les malversations intellectuelles du professeur Reyntjens[tiré de Survie France le 25 septembre 2017]

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes