jeudi, 23 novembre 2017
 

Djiboudi : APPEL de l’Association pour La Démocratie et le Développement pour la commémoration de 19ème anniversaire du massacre d’Arhiba

L’Association pour la Démocratie et le Développement (ADD) lance un appel à manifester pour la commémoration du massacre d’Arhiba le 18 décembre 2010 de 14h30 à 16h30, devant l’Ambassade de Djibouti : 26 rue Emile Meunier Paris 16ème, métro Porte Dauphine.

C’est pour la 19ème année consécutive, que l’ADD commémore l’anniversaire du massacre d’Arhiba du 18/12/1991où 59 civils innocents sont tombés et 80 autres blessés sous les balles de l’ensemble des forces de l’ordre gouvernementales (armée, gendarmerie, police et marine). C’est un véritable crime de guerre commandité par les plus hautes autorités du pays, en pleine déroute militaire face au FRUD. L’impunité totale dont jouissent les commanditaires et les auteurs de ce crime de guerre encourage d’autres tueries et violations des droits Humains Cette année encore, le régime réprime à bras raccourci à Djibouti ville, et dans les campagnes, dans un contexte marqué par la volonté du Chef de l’Etat de passer en force pour briguer un troisième mandat, ouvrant la voie à une présidence à vie.
-  Mort sous la torture de Mahdi Abdillahi, assassinat du colonel Abdi Bogoreh , - Exécutions extra-judiciaires à Tadjourah, à Djibouti, à Hanlé, à Ali Sabieh ; - Arrestations arbitraires et tortures : Mohamed Ahmed dit Jabha, militant du FRUD, Mohamed Abdillahi, frère du défunt Mahdi ainsi que d’autres personnes croupissent en prison ; - Ratissages des régions du nord, bannissements et expulsions de 300 citoyens djiboutiens vers l’Ethiopie, blocus alimentaire de la région d’Obock.

L’ADD lance un appel à tous les démocrates, pour commémorer tous ensemble cette année l’anniversaire de massacre d’ARHIBA le 18 décembre 2010 par un rassemblement devant l’ambassade de Djibouti à Paris. Faire de cette journée, une manifestation contre tous les massacres, les crimes, les violations des droits humains, perpétrés par le régime de Djibouti.

L’Association pour la Démocratie et le Développement exige :

- l’Ouverture d’une enquête internationale sur le massacre d’Arhiba du 18/12/1991
- la fin de l’impunité et les jugements des commanditaires et des auteurs de ce massacre et des autres tueries

L’ADD dénonce :

- les violations permanentes des Droits Humains à Djibouti
- la perpétuation de la dictature et la volonté de Guelleh de briguer une présidence à vie.

A la Mémoire des victimes, l’A.D.D appelle à un rassemblement qui aura lieu le samedi 18 Décembre 2010 devant l’Ambassade de Djibouti 26 rue Emile Meunier, Métro Porte Dauphine : 14h30 à 16h30

Avec le soutien de l’AFASPA, l’Amicale Panafricaine, Femmes Solidaires, l’O.R.D.H.D, Le Comité des Femmes Djiboutiennes contre les Viols et l’Impunité

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes