jeudi, 21 novembre 2019
 

Djibouti - Alerte USN/LVD : Liste actualisée des dernières arrestations anti-USN :

La répression anti-USN se poursuivant en dépit de l’engagement du président Ismaël Omar Guelleh à la reprise du dialogue avec l’USN, voici la liste des derniers membres de l’USN arrêtés, tous dans la capitale :

Arrêtés à Arhiba samedi 15 février 2014 à 6 heures par la gendarmerie et détenus depuis lors :

- 1) Omar Youssouf Moutena (député USN)
- 2) Kako Houmed Kako (jeune militant)
- 3) Ahmed Mohamed Ali (jeune militant) Arrêté à Arhiba dimanche 16 février 2014 à 18 heures par la gendarmerie et détenu depuis lors :
- 4) Ismaël Ali Youssouf (jeune militant) Arrêté à Ambouli samedi 15 février 2014 à 6 heures par la gendarmerie et détenu depuis lors :
- 5) Ali Aden Allaleh (militant) Arrêté au Quartier 4 dimanche 16 février 2014 à 6 heures par la gendarmerie et détenu depuis lors :
- 6) Abrar Nour Assoweh (jeune militant) Arrêté au PK12 dimanche 16 février 2014 à 18 heures par la gendarmerie et détenu depuis lors :
- 7) Mohamed Ahmed Ali (responsable local) Arrêtée au PK12 lundi 17 février 2014 à 7 heures par la gendarmerie et détenue depuis lors :
- 8) Hawa Dabar Boulaleh (épouse de Mohamed Ahmed Ali)

Brièvement arrêtés par la police vendredi 14 février 2014 vers 13 heures à Balbala, banlieue populaire de la capitale :
- 1) Kalil Omar Bileh,
- 2) Badalcha Houssein Elmi (battue par des policiers),
- 3) Aicha Houssein Elmi,
- 4) Neima Saleh Abdillahi,
- 5) Filsan Hassan Rayaleh,
- 6) Bachir Abdallah Abaneh,
- 7) Filsan Bouh Egueh,
- 8) Osman Yonis Bogoreh (battu par un policier).

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes