mercredi, 18 octobre 2017
 

Djibouti : Arrestations au NORD et dans le District d’OBOCK

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) les arrestations continuent au NORD et particulièrement dans le District d’OBOCK.

KAMIL MOHAMED BOURHAN a été arrêté Mercredi 14 Septembre par le Service de Sécurité (Police) et l’on ignore son lieu de détention. Il y a lieu de signaler que c’est la deuxième fois que KAMIL MOHAMED BOURHAN est arrêté, sa première arrestation remonte en Avril 2016. Sa famille n’est pas en mesure d’expliquer les raisons ayant motivé son arrestation.

Samedi 17 Septembre 2016, c’est un notable appointé de la même région (ASSASANE) qui a été arrêté. Il s’agit de : MOHAMED DINI ADOYTA L’on ignore également ce qui est reproché à ce notable car sa famille se trouve dans l’ignorance de ce qui lui est reproché.

Selon nos dernières informations MOHAMED DINI ADOYTA a été transfèré à Djibouti ce dimanche.

La LDDH dénonce et condamne vigoureusement ces arrestations illégales et arbitraires et demande aux autorités du régime en place de libérer ces 2 personnes.

Enfin tout un chacun a appris qu’une épidémie de choléra sévit dans les deux districts du NORD (TADJOURAH et OBOCK). Selon nos informations recueillies par nos correspondants de ces régions, la réponse des autorités manque de cohérence et de pertinence.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) demande aux autorités sanitaires du pays d’intensifier les traitements des personnes atteintes de cette terrible maladie afin d’éviter une propagation.

Le Président de la LDDH OMAR ALI EWADO

LDDH – Ligue Djiboutienne des Droits Humains

BP 2578 Cite HAYABLEH – Balbala Djibouti – République de Djibouti

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes