samedi, 19 octobre 2019
 

Djibouti : Commémoration du 21ème anniversaire du massacre d’Arhiba

APPEL

de l’ASSOCIATION pour la DÉMOCRATIE et le DÉVELOPPEMENT (ADD)

pour la Commémoration du 21ème anniversaire du massacre d’Arhiba

L’Association pour la Démocratie et le Développement (ADD) lance un appel à un rassemblement pour la commémoration du massacre d’Arhiba le 18 décembre 2012 de 18h à 20h

Devant l’Ambassade de la République de Djibouti : 26 rue Emile Meunier à Paris 16ème (M° Porte Dauphine) : 18 h – 20h

C’est pour la 21ème année consécutive que l’ADD commémore l’anniversaire du massacre d’Arhiba (quartier populaire Afar de la capitale) du 18 décembre 1991 où 59 civils innocents ont été tués et 80 autres blessés par les forces gouvernementales (armée, gendarmerie, police et marine).

Le bilan allait être encore plus lourd sans l’intervention courageuse du policier Mohamed Houmed abattu par ses collègues pour s’être interposé entre les forces de l’ordre et les civils.

C’est un véritable crime de guerre, décidé par les plus hautes autorités de l’Etat en réunion à la présidence de la République, en pleine déroute militaire face au FRUD.

Il n’y a jamais eu un début de reconnaissance de cet acte inqualifiable, d’une extrême gravité pour le vivre ensemble. Au contraire l’impunité dont jouissent les coupables encourage d’autres tueries et violations des Droits Humains.

Cette année a encore été marquée par une répression exercée : dans les villes contre les activistes des droits humains, politiques et de manifestants ; et dans les campagnes contre des civils soupçonnés de sympathie avec le FRUD (le lieutenant Khalifa Ibrahim s’est particulièrement illustré à Waddi- district d’Obock- dans les arrestations et tortures des civils).

L’ADD lance un appel à tous les démocrates pour commémorer le 21ème anniversaire du massacre d’Arhiba et pour protester contre les violations massifs des droits humains à Djibouti.

Faire de cette journée une manifestation contre tous les massacres, les tueries et les violations des Droits humains perpétrés par le régime de Djibouti.

L’Association pour la Démocratie et le Développement exige :

- L’ouverture d’une enquête internationale sur le massacre d’Arhiba du 18/12/91 ;

- Les jugements des auteurs de ce massacre et des autres tueries ;

- L’arrêt des arrestations arbitraires et des tortures.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes