jeudi, 23 novembre 2017
 

Djibouti : Intensification de la répression du pouvoir sur la commune de Balbala

Les arrestations ciblées, abusives et arbitraires se multiplient et se concentrent dans la commune de Balbala. La dernière liste des jeunes arrêtés ces derniers jours sont tous quasiment originaires de la banlieue de Balbala. Il s’agit de :

Omar Hassan Waberi, Abdi Bouh Miguil, Mahdi Ali Elmi, Abdourazak Robleh Elmi, Hamza Farah Bouh, Eleyeh Farah Bouh, Youssouf Aden Omar, Kadar Ali Affasseh, Yacin Hassan Farah, Radwan Omar Abib, Kaltoun Houssein Guireh, Houssein Omar Farah dit Gadid, Omar Youssouf Issa, Mouhyadine Hassan Bouh, …

La plupart sont détenus à Nagad alors que les autres sont éparpillés dans les différents arrondissements et brigade de Balbala. Selon les informations qui nous parviennent on s’inquiète de l’état de santé de Kaltoun Houssein (problème de reins) et de Houssein Omar dit Gadid dont on dit qu’il a subi des tortures.

L’ODDH appelle au pouvoir public à la libération de toutes les personnes arrêtées et détenues dans les arrondissements, brigades, centre de Nagad ainsi que tous les prisonniers politiques détenus à Gabode.

L’ODDH est profondément préoccupé par la multiplication des arrestations arbitraires des simples citoyens, des opposants et des défenseurs des droits humains.

L’ODDH recommande au pouvoir de se conformer aux dispositions constitutionnelles relatives à la protection des citoyens, au respect des libertés fondamentales, à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, au Pacte international relatif aux droits civils et politiques ainsi qu’à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Agir pour la démocratie, la dignité et la justice.

Le Président de l’ODDH

Farah Abdillahi Miguil

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes