mardi, 21 mai 2019
 

Djibouti : La police déplace de lieu en lieu et interdit de visite le président du MJO, Zakaria Rirache Miguil

Le zélé commandant Elmi Daher Miguil dit Elmi Gess déplace de commissariat en commissariat le jeune militant USN, président du Mouvement des jeunes de l’Opposition (MJO), Zakaria Rirache Miguil. Après avoir été détenu au commissariat de Hodan (Balbala) ce matin, il a été déplacé à celui de Hayabley (Balbala) en fin de matinée, puis au Commissariat du 5ème arrondissement (Balbala) dans l’après-midi. Il est interdit de visite depuis cette après midi, avec une surveillance policière renforcée et sur-armée, de sorte que son repas du soir n’a pas pu lui être apporté par la famille. C’est là une grave atteinte aux droits de l’Homme commise dans le but vain de faire renoncer ce jeune démocrate à la lutte légitime pour la Liberté.

Halte à l’arbitraire ! Nous sommes tous des Zakaria Rirache Miguil. A suivre de très près.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes