mercredi, 20 septembre 2017
 

DJIBOUTI : le plus ancien prisonnier politique assassiné par Guelleh

english version below

Mohamed Ahmed Jahba est mort cet après-midi dans des circonstances non élucidées…Est-il mort sous la torture ? ou par manque des soins des suites de ses blessures ? On le saura un jour. Pour l’instant c’est l’omerta.

Sa mort était prévisible. Détenu depuis 2010 pour s’être opposé au viol d’une femme Afar par les milices gouvernementales, « les interahamwes », le tyran Guelleh en avait fait une vengeance personnelle de sa détention et l’avait condamné à une mort certaine.

Privé d’avocat et de soins, il avait fait à maintes reprises l’objet de traitements dégradants. Les sonnettes d’alarmes des associations humanitaires sont restées lettres mortes.

Aucun grief ne lui était reproché, il n’était pas un détenu de droit commun, le tribunal de 1ère instance et la cour d’appel l’ont libéré car son dossier était vide…Contre l’avis du parquet, Guelleh avait décidé de le maintenir en détention.

Qu’est-ce qui pouvait justifier un tel acharnement si ce n’est que son appartenance à la communauté Afar que Guelleh reprime en toute impunité depuis 40 ans ?

La mort de Jabha doit faire l’objet d’une condamnation unanime de tous les Djiboutiens. Elle constitue un crime contre l’humanité. C’est un crime d’Etat. A l’heure où nous mettons sous presse ce post, Le quartier AFAR d’Arhiba dans la capitale s’est fortement mobilisé ce soir pour dénoncer ce génocide masqué. Des unités de police quadrillent ce quartier pauvre de la capitale qui a payé le plus lourd tribu (massacre de 59 civils en 1991, 1992 et en 1998) Encore combien de morts sous le régime de Guelleh ? Quand cesseront les massacres des Afars ?

Mes sincères condoléances à la famille de JABHA et au Peuple AFAR une nouvelle fois endeuillé !

La patrie ou la mort nous vaincrons !

Vive le Peuple de Djibouti !

Vive le Burkina-Faso Libre !

Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

English version

DJIBOUTI : the oldest political prisoner assassinated by Guelleh

Mohamed Ahmed Jahba died this afternoon under unclear circumstances ... Did he die under torture ? Or lack of care as a result of his injuries ? We’ll know one day. For now it is the omerta.

His death was predictable. Detained since 2010 for opposing the rape of an Afar woman by government militias, the "Interahamwes", the tyrant Guelleh had made a personal vengeance on his detention and sentenced him to certain death.

Deprived of counsel and care, he had repeatedly been subjected to degrading treatment. The alarm bells of humanitarian associations have remained dead letters.

No grievance was brought against him, he was not a detainee under ordinary law, the court of first instance and the Court of Appeal released him because his file was empty ... Against the advice of the public prosecutor, Guelleh had decided to To keep him in detention.

What could justify such relentlessness except that his belonging to the Afar community that Guelleh has repressed with impunity for 40 years ? The death of Jabha must be the subject of a unanimous condemnation of all the Djiboutians. It is a crime against humanity. It is a state crime.

At the time of writing this post, AFAR’s Arriba district in the capital has strongly mobilized this evening to denounce this masked genocide. Police units gauge this poor district of the capital which has paid the heaviest tribe (massacre of 59 civilians in 1991, 1992 and 1998) How many deaths under the Guelleh regime ? When will the Afar massacres cease ?

My sincere condolences to the family of JABHA and to the AFAR people again in mourning !

The country or death we shall conquer !

Long live the People of Djibouti !

Long live Burkina Faso Free !

Long live free Africa soon !

Houssein IBRAHIM HOUMED

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes