dimanche, 24 septembre 2017
 

Djibouti : Le pouvoir et l’opposition s’apprêtent à signer un accord cadre

Après plus de 20 mois d’une crise politique sans précédent et après 3 tentatives avortées d’un dialogue politique on évoque la signature imminente d’un accord cadre entre la coalition de l’opposition et le pouvoir dans moins de 24h. Nous espérons que cet accord permettra les fondations d’une démocratie véritable et la renaissance d’une république où les valeurs fondamentales des droits humains seront respectées.

Après la signature le pouvoir et l’opposition doivent se mettre au travail au plus vite pour créer les conditions de l’instauration d’un état de droit et surtout pour prévenir toutes les frustrations et rancœurs qui peuvent être des obstacles au dialogue politique.

Jusqu’à présent nous n’avons écho d’aucune affirmation ni démenti de la part du pouvoir ni de l’opposition. Toutefois, ce silence abyssal qui entoure cet accord dont on évoque l’imminence, reste préoccupant alors que la transparence de communication serait la bienvenue dans pareille circonstance pour rassurer le peuple garant d’un tel événement historique.

Néanmoins, tôt ou tard tout colmatage ou/et tout consens politique préfabriqué qui ne serviront pas les intérêts du peuple ne résisteront pas à l’épreuve du temps. D’ailleurs, le désir de liberté et de justice demeure puissant partout où l’état de droit fait défaut.

L’ODDH appelle une fois encore :

A la libération immédiate et sans conditions de tous les prisonniers politiques, à la cessation des poursuites et des harcèlements.

A l’indemnisation et au rétablissement de leurs droits de toutes les victimes.

A l’aboutissement d’un dialogue politique équitable et transparent,

A la mise en place des reformes démocratiques pour poser les jalons d’un véritable Etat de droit.

A la Communauté Internationale et à tous les citoyens Djiboutiens à œuvrer en faveur d’une société démocratique et pacifique, dans laquelle les droits humains seront respectés.

Agir pour la démocratie, la dignité et la justice.

Le Président de l’ODDH

Farah Abdillahi Miguil

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes