vendredi, 15 décembre 2017
 

L’USN France appelle à manifester devant l’ambassade de Djibouti à Paris samedi 13 juin 2015

L’Union pour le salut national (USN) représentée en France regrette l’absence totale de progrès dans l’application de l’accord-cadre signé le 30 décembre 2014 avec le gouvernement de Djibouti, lequel mène campagne, en l’absence de toute réforme démocratique, pour un 4e mandat d’Ismaël Omar Guelleh en avril 2016.

La communication du gouvernement ne doit pas tromper ! Aucun signe n’est perceptible de sa volonté d’appliquer les engagements pris, alors que l’USN a régulièrement appliqué sa part d’engagements.

C’est pourquoi, il est grand temps de réinvestir la place publique pour lancer une mobilisation générale contre ce ballet de mensonges servi aux citoyens djiboutiens et à la communauté internationale.

Tous les citoyens sont concernés, il appartient à chacun de sauver sa liberté et sa démocratie face à un régime de l’arbitraire qui cherche à s’éterniser en usant de tous les artifices.

L’USN France appelle à manifester le samedi 13 juin de 14 heures à 16 heures devant l’ambassade de Djibouti à Paris, situé au 26 Rue Emile Menier, 75116 Paris, métro Porte Dauphine (ligne 2).

Un mémorandum sera remis aux autorités consulaires et des documents repères seront distribués.

Il n’y aura pas d’élection présidentielle en 2016 à Djibouti, s’il n’y a pas de CENI pleine et véritable.

Pour l’USN France

Le représentant de l’USN en France Maki HOUMED-GABA

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes