samedi, 25 mars 2017
 

Pour une enquête internationale sur les violences faites aux femmes à Djibouti !

Les femmes djiboutiennes luttent depuis plus de 25 ans, contre les viols commis par l’armée djiboutienne dans le Nord et le Sud-Ouest du pays. Ces viols sont utilisés comme arme de guerre, portent atteinte à l’intégrité des femmes et à leur dignité humaine et traumatisent profondément les populations, particulièrement dans les zones pauvres et rurales. En mars 2016, toujours dans l’impunité la plus totale, des militaires djiboutiens ont violé des femmes.

Le 12 mai 2016, après deux grèves de la faim, le Comité des Femmes Djiboutiennes contre le Viol et l’Impunité (COFEDVI) avec Femmes solidaires et soutenu par de nombreuses autres associations au niveau européen, obtiennent une résolution du parlement européen 2016/2694(RSP) qui dénonce avec fermeté ces viols et invite les Nations Unies à enquêter sur les violences faites aux femmes à Djibouti. Contre l’impunité dont profitent les agresseurs, soutenons les femmes djiboutiennes en lutte pour la justice, le respect de leur intégrité et leur dignité.

Signez cette pétition pour demander aux Nations Unies la mise en place rapide de cette enquête !

Premiers-premières signataires : Jean-Yves LE BOUILLONNEC, député du Val-de-Marne, vice-président de la commission des lois et maire de Cachan ; Laurence COHEN, sénatrice du Val-de-Marne ; Fatiha AGGOUNE, vice-présidente du Conseil Départemental du Val de Marne ; Marie-George BUFFET, députée de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre ; Pascale CROZON, députée du Rhône ; Marie-Anne CHAPDELAINE, députée d’Ile-et-Vilaine ; FEMEN ; Monseigneur Jacques GAILLOT, évêque ; Dominique RAIMBOURG, député de la Loire-Atlantique, président de la commission des lois ; Daniel BREUILLER, maire d’Arcueil, vice-président de la métropole du Grand Paris ; Sabine SALMON, présidente nationale de Femmes solidaires ; Carine DELAHAIE, rédactrice en cheffe de Clara-magazine ; Jean-Michel ARBERET, maire adjoint d’Arcueil. Bruxelles, Vivre Ensemble ; Dominique BARJOU conseillère régionale d’Ile-de-France, Jacqueline BELHOMME, maire de Malakoff et vice-présidente de Vallée Sud Grand Paris ; Hélène BIDARD, maire-adjointe de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes ; Geneviève COURAUD, présidente de l’Assemblée des Femmes ; Michèle COSNARD, maire adjointe de Gentilly ; Annie GUILBERTEAU, directrice générale de la fédération nationale des CIDFF-CNIDFF ; La Voie des Femmes (Belgique) ; Nadine HERRATI, maire adjointe de Gentilly ; Sophie LERICQ, adjointe au maire d’Arcueil ; Christian METAIRIE, premier adjoint d’Arcueil, vice-président du conseil départemental du Val de Marne ; Progress Lawyers Network (Belgique) ; Danielle SIMONNET, conseillère de Paris, élue du 20e arrondissement ; Patricia TORDJMAN, maire de Gentilly ; Cécile UNTERMAIER, députée de Saône et Loire ; Isabelle VILATA, maire adjointe de Gentilly ; Marie-Christine VERGIAT, députée européenne

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes