jeudi, 17 août 2017
 

Manifestation des Érythréens en Éthiopie contre la dictature dans leur pays

Des Érythréens réfugiés en Éthiopie ont battu le pavé vendredi devant le siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. Ils protestaient ainsi contre le régime d’Asmara accusé de crime contre l’humanité par un récent rapport des Nations unies.

Des enquêteurs mandatés par l’ONU ont affirmé avoir recueilli des preuves d’esclavage, d’emprisonnement de disparitions forcées, de viols et d’assassinats perpétrés en Érythrée depuis 1991.

Une situation dénoncée par ces réfugiés : ‘‘tous les jeunes quittent le pays et deviennent des proies pour les océans. Tous sont exposés à la mort,’‘ dénonce Hiwot Gebregziabher, un Érythréen réfugié en Éthiopie. D’autres prônent des sanctions contre leurs responsables. C’est le cas d’Alazar Teklemariam, pour qui, le président érythréen doit être traduit en justice.

Mardi, c‘était au tour des réfugiés érythréens de Tel-Aviv (Israël), de manifester leur soutien à la commission d’enquête de l’ONU sur les violations des droits de l’homme dans leur pays. Ils ont manifesté en scandant des slogans du genre, “dictateur dehors”, “vive Genève”, point levé et casques bleus à l’effigie de l’ONU sur la tête.

Source Africanews

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes